Cour­non co­riace, mais pas as­sez

Au­rillac a dû s’em­ployer de­vant Cour­non (2­1)

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Sports football -

En moins de deux mi­nutes, Au­rillac, jusque-là hé­si­tant, est par­ve­nu à rat­tra­per puis à dé­pas­ser un Cour­non bien plus co­riace que pré­vu.

Les dé­faites de Bour­goin et de Li­mo­nest un peu plus tôt dans l’après­mi­di ont­elles eu un ef­fet contraire à ce­lui es­pé­ré ? Au bout d’une in­tro­duc­tion très pous­sive, on avait toutes les rai­sons de le pen­ser. Au­rillac s’était fait une grosse frayeur, dès la pre­mière mi­nute, sur une frappe ten­due de Da Sil­va pé­ni­ble­ment re­pous­sée par Har­dy. Et comme la suite man­qua sin­gu­liè­re­ment de to­nus, de créativité, de per­ti­nence, les Can­ta­lous tar­daient à mettre leur jeu de ces der­nières se­maines en place.

Les trois buts en huit mi­nutes

Il fal­lut at­tendre un peu pour voir une si­tua­tion de nature à pou­voir mo­di­fier les pre­mières im­pres­sions. Mais A. Ko­né, aler­té dans la pro­fon­deur par Si­mon, fut de­van­cé par Four­neuve qui s’était aven­tu­ré loin de sa sur­face (13e). Le débat conti­nua à ron­ron­ner même si Au­rillac com­men­ça à mieux maî­tri­ser son su­jet, à ap­pro­cher le cadre de Four­neuve qui n’eut pas pour au­tant à in­ter­ve­nir tel­le­ment. Les Au­rilla­cois n’ar­ri­vaient pas à ac­com­pa­gner leurs rares of­fen­sives de jus­tesse, d’ap­pli­ca­tion mais aus­si de mo­bi­li­té et de dis­po­ni­bi­li­té.

Cour­non sou­te­nait la com­pa­rai­son, ri­va­li­sait sans grande dif­fi­cul­té, sans ja­mais ef­fec­tuer le pas de trop, en de­meu­rant grou­pé et uni dé­fen­si­ve­ment. Gê­né aux en­tour­nures, ne par­ve­nant pas à in­jec­ter du rythme dans ses échanges, de la vi­tesse et de la vi­va­ci­té dans ses courses, cet Au­rillac, pe­tit bras, se mon­trait trop dis­cret pour es­pé­rer mieux. Cour­non solide et ri­gou­reux te­nait la dra­gée haute et fai­sait par­cou­rir un deuxième fris­son dans le dos de Ba­ra­del, juste avant la pause, sur un coup franc de Mar­tins que Har­dy re­gar­da fi­ler au ras du po­teau.

Au bout d’une pé­riode pauvre tech­ni­que­ment sur une sur­face trop bos­se­lée, sans beau­coup de si­tua­tions et en­core moins d’oc­ca­sions, le der­by de l’au­vergne al­lait­il en­fin dé­mar­rer ? Comme au tout dé­but du match, ce fut Cour­non qui al­lu­ma la pre­mière mèche mais cette fois la frappe de Mar­tins, dé­ca­lé par Fon­ta­non, ter­mi­na sa course au fond des fi­lets de Har­dy (56

Au­rillac de­vait alors cou­rir après un han­di­cap qu’au­rait très bien pu ef­fa­cer A. Ko­né sans une in­ter­ven­tion de Four­neuve (61e). Par­tie re­mise. En moins de deux mi­nutes, Au­rillac al­lait rat­tra­per puis dé­pas­ser Cour­non. Tout d’abord, ce fut A. Ko­né qui mys­ti­fia Four­neuve, avant que Si­mon, ser­vi par Ber­taux, n’en­voie un mis­sile dans la lu­carne du n° 1 du Puy de Dôme (64e). En deux temps et trois mou­ve­ments, Au­rillac re­le­vait la tête pen­dant que Cour­non pre­nait un sa­cré coup sur la sienne.

Res­tait à pré­ser­ver ce maigre avan­tage ob­te­nu dans la dif­fi­cul­té. Au­rillac gé­ra son af­faire et comme Cour­non n’avait plus beau­coup d’es­sence dans son ré­ser­voir, les Can­ta­lous pré­ser­vèrent une vic­toire leur per­met­tant de mon­ter sur le po­dium. Une su­perbe opé­ra­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.