Les Bleus pour­suivent leur route

Vic­toire au Luxem­bourg, hier soir (1­3)

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Sports l'actu nationale -

L’équipe de France, sans être vrai­ment li­bé­rée, a as­su­ré l’es­sen­tiel en s’im­po­sant, hier, au Luxem­bourg (3-1) avec un dou­blé de Gi­roud, et pour­suit ain­si son ca­va­lier seul en tête du groupe A des qua­li­fi­ca­tions au Mon­dial 2018.

LLes Bleus, re­joints tem­po­rai­re­ment au clas­se­ment en fin d’après­mi­di par la Suède (4­0 contre le Be­la­rus), ont re­pris en­suite leurs dis­tances avec dé­sor­mais 13 points, de­vant donc les Sué­dois (10) et la Bul­ga­rie (9), qui a bat­tu les Pays­bas (7).

Grâce à un dou­blé de Gi­roud et un pe­nal­ty de Griez­mann, la route pour la Rus­sie se pré­cise un peu plus, même si, après le match ami­cal de pres­tige contre l’es­pagne mar­di au Stade de France, il y au­ra un som­met à bien né­go­cier, le 9 juin en Suède.

Si­di­bé dé­ci­sif et bles­sé

Hier, il s’agis­sait d’être sé­rieux face au 135e au clas­se­ment Fi­fa dans le pe­tit stade Jo­sy­bar­thel de 8.000 places pro­pice au « match­piège » an­non­cé par Hu­go Llo­ris qui re­dou­tait « une équipe as­sez re­grou­pée qui es­saye­rait de gar­der le score le plus long­temps pos­sible et de pro­fi­ter des contre­at­taques et des coups de pieds ar­rê­tés ». Bien vu, sauf pour le score, qu’une sé­quence de dix mi­nutes en pre­mière pé­riode a af­fo­lé.

Les Bleus sont par­ve­nus à trou­ver la faille lorsque le centre en re­trait de Si­di­bé était re­pris par Gi­roud (27e). Puis Ma­tui­di fau­chait Da Mo­ta et Joa­chim éga­li­sait sur pe­nal­ty (34e), pre­mier but luxem­bour­geois contre la France de­puis 1978 ; mais le même Da Mo­ta fau­chait à son tour Si­di­bé, et Griez­mann re­met­tait les Bleus de­vant les « Roud Léi­wen » (Lions rouges) sur pe­nal­ty (37e). Si­di­bé un peu plus tard al­lait sor­tir sur ci­vière, tou­ché aux côtes (62e).

Di­dier Des­champs avait pré­ve­nu que ces Luxem­bour­geois étaient co­riaces. Et de fait, les Bleus ont eu chaud, lors de ca­fouillages dans leur sur­face, ou quand Da Mo­ta man­quait le bal­lon seul au deuxième po­teau (51e).

Mais la dif­fé­rence de stan­ding et de ta­lent sur la pe­louse al­lait fi­nir par faire pen­cher la ba­lance, dans le droit­fil des deux der­nières confron­ta­tions (deux fois 2­0 en qua­li­fi­ca­tions à l’eu­ro 2012).

Il fut beau­coup ques­tion des jeunes cette se­maine. Mais dans le Grand­du­ché, ce sont les cadres qui se sont mis en évi­dence.

Ma­tui­di, qui a failli mar­quer (po­teau à la 42e et sau­ve­tage d’un défenseur sur sa ligne à la 66e), et un Payet om­ni­pré­sent ont été au coeur du jeu, à l’im­pul­sion de toutes les actions. Griez­mann a per­du deux duels avec le gar­dien, un lob ra­té (15e) puis une frappe en angle fer­mé (66e), mais il est à l’ori­gine du pre­mier but et a ins­crit le deuxième.

Sur­tout, Gi­roud a pro­fi­té de l’oc­ca­sion pour rap­pe­ler qu’on pou­vait comp­ter sur lui : en ins­cri­vant ses 22e et 23e buts (en 60 sé­lec­tions), l’avant­centre in­tègre le top 10 des bu­teurs des Bleus.

Chez les jeunes, Ben­ja­min Men­dy, unique no­vice ali­gné d’en­trée, a été très ac­tif, gé­né­ reux en attaque entre com­bi­nai­sons et centres, et pas­seur dé­ci­sif pour la tête de Gi­roud (77e). Un but im­por­tant puis­qu’il met­tait les Bleus à l’abri. Mais le Mo­né­gasque de 22 ans a aus­si par­fois été brouillon, voire lé­ger en dé­fense...

Ous­mane Dem­bé­lé (19 ans), après trois sé­lec­tions fades, s’est lui li­bé­ré. Il n’a pas hé­si­té à fon­cer balle au pied, à éli­mi­ner, à ten­ter des gestes de classe, et se fai­sait du coup sou­vent fau­cher. Peu im­porte le dé­chet af­fé­rent à ses prises de risque. C’était bien le Dem­bé­lé de Dort­mund, même s’il lui a man­qué un geste dé­ci­sif pour cou­ron­ner le tout.

Mbap­pé, la grande at­trac­tion de la se­maine, a ho­no­ré sa pre­mière sé­lec­tion à 18 ans en rem­pla­çant Payet (78e). Il s’est vite mis en ac­tion lorsque, ex­cen­tré cô­té gauche, il a contraint le gar­dien à dé­vier la balle en cor­ner (80e), puis a trou­vé Ra­biot dans la sur­face en se jouant de son cer­bère (85 ). Une promesse in­tacte.

On peut tou­jours comp­ter sur Oli­vier Gi­roud

BU­TEURS. Oli­vier Gi­roud (qui rentre dans les 10 meilleurs bu­teurs de l’équipe de France) a ins­crit un dou­blé et Antoine Griez­mann a réus­si son pe­nal­ty.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.