Les ri­va­li­tés entre la cou­ronne de France et les rois d’an­gle­terre

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Magdimanche -

Le mil­lé­sime 2016 du cé­lèbre guide tou­ris­tique Mi­che­lin a gra­ti­fié d’une 3e étoile le bel­vé­dère des Jar­dins de Mar­queys­sac qui do­mine la Dor­dogne, le clas­sant ain­si du sta­tut de « Mé­rite le dé­tour » à ce­lui beau­coup plus convoi­té de « Vaut le voyage ». Le site re­joint, dans ce top, cinq autres lieux d’ex­cep­tion du Pé­ri­gord : à Pé­ri­gueux, le quar­tier Saint­front et Vé­sun­na, le site­mu­sée gal­lo­ro­main ; la Val­lée de la Dor­dogne du Sud du Pé­ri­gord Noir ; le Vieux Sar­lat, belle ci­té mé­dié­vale ; et proche de Ca­hors, la grotte de Pe­chMerle, site pré­his­to­rique et joyaux de l’art pa­rié­tal. Le bel­vé­dère offre une vue im­pre­nable sur les fa­çades blanches et ocres de La Ro­queGa­geac, « plus beau vil­lage de France ». Il rayonne aus­si sur les châ­teaux féo­daux en­vi­ron­nants.

À l’ori­gine, Mar­queys­sac était une tour dé­pen­dant de la for­te­resse de Bey­nac (photo) pour sur­veiller Cas­tel­naud, son voi­sin et meilleur en­ne­mi. Da­tant du XIIE siècle, Bey­nac, an­cien fief de Ri­chard Coeur de Lion, de­vint dé­fi­ni­ti­ve­ment fran­çais en 1368 et la fi­dé­li­té de ses sei­gneurs en­vers la cou­ronne de France ne se dé­men­ti­ra plus. Ce qui les fe­ra s’op­po­ser fron­ta­le­ment à la fa­mille de Cas­tel­naud sou­te­nant les Plan­ta­ge­nêts, et dont le châ­teau se trouve en face, sur la rive sud de la Dor­dogne au confluent du Céou. Ar­ri­ve­ra ce qui de­vait ar­ri­ver : en 1442, Pons de Bey­nac, avec la bé­né­dic­tion du roi de France et l’aide de quelques ba­rons, en­lève la for­te­resse de Cas­tel­naud. Dans le pays, on se plaît à rap­pe­ler ces ri­va­li­tés, ap­pe­lées ici les « chi­canes », entre les sei­gneurs d’an­tan…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.