Vian­ney, tourne tourne dans ma tête

La Coopérative de Mai af­fi­chait com­plet, 1.500 per­sonnes, hier soir, pour ac­cueillir Vian­ney

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Si on sortait - Ju­lien Do­don

Vian­ney fait « com­plet » à Clermont. Deuxième pas­sage hier, tout aus­si réus­si mais plus abou­ti, que le pré­cé­dent et pre­mier, en 2015. Et tourne tourne dans ma tête…

«En fait, faut sa­voir pour­quoi on aime ces mo­ments­là. Moi, ça n’a rien à voir avec le fait que l’on me re­garde. Ce n’est pas le fait non plus que ça brille. C’est le fait de me li­vrer à des gens, de m’ou­vrir com­plè­te­ment. De mettre énor­mé­ment de moi au mo­ment où je joue une chan­son ». Deux ans ou un peu moins de­puis ces quelques mots. Lors de son pré­cé­dent pas­sage à la Coopérative de Mai, à Clermont­ferrand. Vian­ney n’a chan­gé en rien. Tou­jours au som­met. Le même ou presque.

Jean, che­mise fer­mée au col et manches courtes, bas­kets blanches. Un al­bum de plus et un titre en­tê­tant sup­plé­men­taire, en l’oc­cur­rence ce Je m’en vais par­fait suc­ces­seur du mais t’es pas là, mais t’es où? Il au­ra fal­lu que la pre­mière heure du set passe, hier, pour que le pu­blic – 1.500 per­sonnes, une salle ar­chi­pleine – se ré­gale d’un re­frain qui pour­rait rendre fou. Je m’en vais ar­ri­ve­ra au rap­pel, comme une pré­vi­sion, l’an­nonce d’une fin de concert mar­quée par un vi­brant hom­mage aux vic­times du ter­ro­risme, qu’elles soient Ba­ta­clan, Nice ou autre.

Seul en scène

Si­non ? Si­non Vian­ney a une vraie ca­pa­ci­té à te­nir la scène, seul – il s’agit à nou­veau d’un gui­tare­voix, comme lors de sa pre­mière tour­née – sim­ple­ment ac­com­pa­gné de ses gui­tares et loop (boucles). De vraies bonnes chan­sons, une vraie pré­sence, une fa­çon de bou­ger ins­tinc­tive, des mé­lo­dies ef­fi­caces, l’idée de s’amu­ser aus­si. En té­moigne la – très bonne – re­prise de MC So­lar, Ca­ro­line (L’as de trèfle qui pique ton coeur…) et l’en­vie d’être au contact.

Une blague ici, une autre là, ça en fait deux. Un re­proche quand même ? Lé­ger…, ce­lui de ti­rer par­fois un peu trop sur les mor­ceaux, ce qui re­joint là la dif­fi­cul­té d’opé­rer en so­lo peut­être. Mais bon…

CLERMONT-FERRAND, HIER SOIR. Vian­ney, seul sur scène, comme lors de sa pre­mière tour­née. PHOTO FRANCK BOI­LEAU

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.