O tem­po­ra ! O Mores !

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Magdimanche - Ga­vin’s Cle­mente Ruiz Ga­vin’s Cle­mente Ruiz. Au­teur de J’y suis, j’y reste, une pe­tite an­tho­lo­gie des ex­pres­sions de notre his­toire (Al­bin Mi­chel), Les coups de foudre qui ont fait l’his­toire (La li­brai­rie Vui­bert) et Le Fin Mot des ex­pres­sions po­pu­laire

Au­jourd’hui, j’ai choi­si de pio­cher dans les ex­pres­sions la­tines. Grand bien m’en a pris. « O tem­po­ra ! O mores ! Quelle époque… quelles moeurs !!! » Ces mots sont ceux de Ci­cé­ron (106­43 av. J.­C.), qui, dé­jà à l’époque, cherche à at­ti­rer notre at­ten­tion sur la si­tua­tion po­li­tique dé­plo­rable de la Ré­pu­blique ro­maine. At­ten­tion ! toute res­sem­blance avec des per­sonnes ou des époques ayant dé­jà exis­té ou exis­tantes ne sau­rait être que for­tuite, bien en­ten­du…

Ci­cé­ron vise ici pré­ci­sé­ment un homme, le sé­na­teur Ver­rès qui exer­çait alors comme gou­ver­neur de la pro­vince de Si­cile. Ce der­nier avait tout sim­ple­ment réus­si à s’en­ri­chir sur le dos de ses ad­mi­nis­trés sans ou­blier de leur vo­ler quelques oeuvres d’art. Rien que de très clas­sique, hé­las. Quelle époque, quelles moeurs en ef­fet ! Le pro­blème sous­ja­cent de cette in­ter­jec­tion ré­side non pas dans le fait qu’elle dé­nonce stric­to sen­su – même si on ne sau­rait la cau­tion­ner – mais dans le temps la ré­pé­ti­tion des moeurs dé­non­cées ! Ci­cé­ron re­pren­dra d’ailleurs ces mêmes ex­cla­ma­tions plus tard, une fois consul, à l’en­contre de Ca­ti­li­na. Et si l’on y re­garde à deux fois, elles peuvent être re­prises telles quelles pour notre si­tua­tion po­li­tique ac­tuelle… Cette si­tua­tion po­li­tique ro­maine poin­tée par Ci­cé­ron fait en­core écho quelques cen­taines d’an­nées plus tard. Ne pour­rait­on pas ti­rer pro­fit de nos aî­nés et des er­reurs pas­sées ? Il semble que non. De quoi contre­dire aus­si les fer­vents par­ti­sans d’une autre ex­pres­sion : « Autres temps, autres moeurs ».

Mais l’oc­ca­sion de consta­ter aus­si que tout change pour que rien ne change… De quoi mé­di­ter !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.