La sau­va­ge­rie faite poé­sie na­tu­ra­liste

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Magdimanche - Blan­dine Hutin-mer­cier blan­dine.hutin@cen­tre­france.com A coups de pelle.

Le pre­mier cha­pitre prend aux tripes, le der­nier reste en sus­pens. Tout le long de cette hsi­toire, noire et lu­mi­neuse à la fois, on re­tient son souffle.

Dans ce troi­sième ro­man du Gal­lois Cy­nan Jones, A coups de pelle, on ne cesse d’être sur­pris, au coin d’un bois, dans le re­coin d’une ber­ge­rie. Sai­si par la beau­té des pay­sages, la ri­gueur du cli­mat, la lour­deur des am­biances. Dans l’uni­vers de Da­niel, éle­veur per­du au bout du monde, tout dé­gou­line de froid et de dé­tresse.

D’un coup de sa­bot à la tête, son épouse lui a été en­le­vée et c’est comme si sa vie s’était ar­rê­tée. Trop de dou­leur, de manque. Il s’ac­ croche au temps qui passe comme les gouttes ruis­sellent obs­ti­né­ment le long des gout­tières de la ber­ge­rie, où la vie, dans le sang et les odeurs, se pour­suit pour­tant au rythme des mises bas.

Une vio­lence vi­tale que le bon­homme par­tage avec un grand gars. In­quié­tant per­son­nage re­ve­nu de pri­son, chas­seur de rats, dé­ter­reur de blai­reaux pour des com­bats illé­gaux. Da­niel ne le croise pas – ou si peu –, mais il rôde dans sa cam­pagne, bous­cule sa so­li­tude, in­ter­roge son rap­port à la na­ture, à la faune, aux hu­mains.

D’un cô­té le gen­til, de l’autre le mé­chant, réunis par la même vio­lence du quo­ti­dien et un an­crage dans la na­ture, sau­vage et belle. Ils sont de ses ani­maux, forts et fa­ti­gués, ré­ sis­tants à tout, presque.

C’est là que la plume de Cy­nan Jones of­fi­cie le mieux, à rendre avec une pré­ci­sion chi­rur­gi­cale et une vi­brance toute poé­tique, la cou­leur, l’odeur, la cha­leur du sang et de la co­lère ; mais aus­si le cou­pant gla­cial de la perte, du manque, vis­cé­ral.

À coups de pelle plonge au coeur de l’in­son­dable, l’amour à mort, la mort en­ra­gée, la rage de vivre, la vie dans ce qu’elle a de plus beau éga­le­ment.

CY­NAN JONES. Beau­té des mots, vio­lence des faits.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.