Comme un im­pé­rieux be­soin de clar­té…

Clermont re­çoit Tou­lon dans un duel éle­vé au rang de Cla­si­co

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Sports rugby - Va­lé­ry Le­fort

L’ap­proche ca­ri­ca­tu­rale suinte de toutes parts au­tour de ce choc

Bat­tu deux fois par Tou­lon en fi­nale, Clermont a là une oc­ca­sion rê­vée - non pas d’ef­fa­cer l’ar­doise mais d’as­seoir au­tant sa stra­té­gie que de mar­quer son ter­ri­toire.

La blonde face à la brune. La mer face à la mon­tagne. L’ordre face à la tru­cu­lence. Et même un cer­tain lé­gi­ti­misme long­temps en­gon­cé face à une vo­lon­té de trans­gres­sion as­su­mée, et même par­fois tein­tée de mau­vais goût. La ca­ri­ca­ture ­ mais pas seule­ment ­ a fonc­tion­né à plein des an­nées du­rant…

On pour­rait mul­ti­plier les an­ta­go­nismes tant on a usé de mé­ta­phores pour poin­ter le fos­sé abys­sal sé­pa­rant les cultures de Clermont et de Tou­lon. Soit. Mais sur le ter­rain tout à l’heure, il ne se­ra ques­tion que de jeu et d’une âpre ba­taille pour une place en de­mi­fi­nale de Cham­pions Cup entre ce­lui qui fut le meilleur élève de la phase ini­tiale (Clermont) et l’ombre por­tée de son pire cau­che­mar (Tou­lon).

Aux points, tout au­tant que dans cer­taines têtes dé­fai­tistes, Tou­lon est tou­jours de­vant. À lui la gloire, avec deux de ses trois titres conti­nen­taux rem­por­tés de­vant L’ASM à Du­blin (2013) et Twi­cken­ham (2015). Au mi­lieu de cet océan d’hon­neurs, le RCT a eu le bon goût d’ajou­ter un Brennus pour un dou­blé sans équi­valent en 2014. Ré­su­mer le Tou­lon d’alors ? Ci­tius, Al­tius, For­tius !

Du­rant cette do­mi­na­tion sans par­tage, plus que ja­mais confi­né dans sa ca­ri­ca­ture, Clermont a conti­nué de res­sas­ser son pain noir. Boudjellal a lé­gi­ti­me­ment pé­ro­ré, ajou­tant ici et là de ces gouttes d’acide dont il a le se­cret. C’est moins le cas au­jourd’hui. Car si l’exu­bé­rance reste sa marque de fa­brique, il est confron­té à une baisse de qua­li­ té de son « pro­duit RCT ». Mike Ford et son ma­na­ge­ment po­li­cé à l’an­glo­saxonne ne sont pas adap­tés à la co­cotte­mi­nute pro­ven­çale. Trop de grands joueurs (Bo­tha, Hay­man, Wil­kin­son) n’ont pas de suc­ces­seurs. D’autres, entre baisse de ré­gime ou bles­sures ré­cur­rentes, ont l’âge de leurs ar­tères (Smith, Gi­ teau Ha­ba­na). Quant aux re­crues, beau­coup se sont ré­vé­lées aus­si fades qu’un aïo­li en conserve. Sans par­ler des sem­pi­ter­nelles re­touches dans l’en­ca­dre­ment qui ont ajou­té au souk va­rois.

De son cô­té, Clermont a ap­pris. Long­temps désar­mé comme une poule de­vant un cou­ teau quand Boudjellal mon­tait au cré­neau, mar­qué aus­si plus que de rai­son par son in­croyable dé­con­ve­nue de 2013, il sait au­jourd’hui ré­pondre. Cette se­maine, Azé­ma a été très bon pour dé­mi­ner le ter­rain « du Ta­tayet de La­porte ». Même le pré­sident de Cro­mières a sor­ti les er­gots. C’est dire l’évo­lu­tion.

Quant aux joueurs, ils font face sans trem­bler aux nou­velles réa­li­tés qui semblent se faire jour. « Oui, on est fa­vo­ris et on as­sume ! », tranche Rou­ge­rie. Sur le pa­pier, le duel s’an­nonce lui aus­si ca­ri­ca­tu­ral. C’est pour ce­la que Clermont doit s’im­po­ser. Il est chez lui, Tou­lon n’a pas ga­gné en dé­pla­ce­ment de­puis oc­tobre, et l’avè­ne­ment d’un Ford plus que ja­mais au vo­lant d’un bo­lide proche de la panne d’es­sence.

Clermont, fi­na­le­ment plus que Tou­lon qui au­ra plus à ga­gner qu’à perdre, est au pied de sa mon­tagne. La gra­vir est une obli­ga­tion. Ga­gner, et si pos­sible mar­quer son ter­ri­toire, se­rait la meilleure fa­çon de lé­gi­ti­mer une po­li­tique spor­tive moins paillette mais plus li­néaire. His­toire, aus­si, d’es­quis­ser ce qui pour­rait res­sem­bler à un dé­but de pas­sa­tion de pou­voir.

CRE­DO. Sans sa bles­sure, Stret­tle au­rait sans doute dé­bu­té, mais Clermont ne se­ra pas en reste avec Aben­da­non, re­de­ve­nu vi­re­vol­tant sur une aile. En op­tant aus­si pour Ya­to en troi­sième ligne ou en­core Itur­ria en se­conde, Azé­ma a clai­re­ment choi­si son camp : ce­lui du jeu. À dé­mon­trer sur le ter­rain. PHOTO T. LINDAUER

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.