Ivre, il tente d’em­bras­ser la co­pine de sa belle-fille

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Région actualité - Ophé­lie Cré­millieux ophe­lie.cre­mil­lieux@cen­tre­france.com

Le Bri­va­dois, la qua­ran­taine, est très em­bar­ras­sé.

Le por­trait dres­sé par le pré­sident du tri­bu­nal du Puy n’est pas ce­lui du plâ­trier tra­vailleur, mais ce­lui d’un « al­coo­lique dan­ge­reux » qui a agres­sé une ado­les­cente de 13 ans.

C’était le 28 jan­vier der­nier, à Brioude. Pour fê­ter ses 45 ans, le père de fa­mille or­ga­nise une pe­tite fête, chez lui. Sa belle­fille in­vite son amie pour l’oc­ca­sion.

La soi­rée est agréable, au dé­but. Mais les heures passent, la bou­teille de whis­ky se vide et le fê­tard, de plus en plus ivre, se trans­forme pe­tit à pe­tit en un vé­ri­table pré­da­teur.

D’abord, il de­mande à la co­pine de sa belle­fille de se mettre en py­ja­ma de­vant lui, puis tente de l’em­bras­ser. De­vant les re­fus de l’ado­les­cente, le qua­dra­gé­naire dé­rape, pro­fite d’un mo­ment de so­li­tude pour la pla­quer contre le mur et lui caresser les seins, la taille, les hanches.

« Ce n’est pas moi, ça », se dé­fend le pré­ve­nu. « Si, c’est vous quand vous bu­vez trop », lui ré­torque le pré­sident du tri­bu­nal, An­dré­fré­dé­ric De­lay.

« L’al­cool le rend dan­ge­reux », af­firme à son tour l’avo­cate de la vic­time, Me Clau­zier. Un avis par­ta­gé par le re­pré­sen­tant du par­quet pour qui « l’al­cool ne jus­ti­fie pas tout. Cette ap­pé­tence pour les jeunes filles est in­quié­tante ».

« L’al­cool le rend dan­ge­reux »

Le seul à ne pas s’en in­quié­ter vé­ri­ta­ble­ment, c’est le pré­ve­nu. « Il n’ar­rive pas à ad­mettre ce qu’il a fait. Il ne com­prend pas », ex­plique son avo­cate.

Au vu des faits, le tri­bu­nal l’a condam­né à deux ans de pri­son avec sur­sis et l’a con­traint, entre autres, à se soi­gner pen­dant trois ans. Son nom se­ra ins­crit au fi­chier des dé­lin­quants sexuels. ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.