Les droits mieux dé­fen­dus

Nou­veaux dé­lé­gués, nou­velles per­ma­nences

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Puy-de-dôme actualité -

Afin de mieux lut­ter contre les dis­cri­mi­na­tions, le dis­po­si­tif du Dé­fen­seur des droits a été élar­gi l’an der­nier en Au­vergne avec l’ou­ver­ture de trois nou­velles per­ma­nences.

Le Dé­fen­seur des droits (ac­tuel­le­ment Jacques Tou­bon) est une au­to­ri­té in­dé­pen­dante, ins­ti­tuée par la loi du 29 mars 2011. Nom­mé pour six ans, il est char­gé de dé­fendre les droits des ci­toyens face aux ad­mi­nis­tra­tions. Il in­ter­vient éga­le­ment en ma­tière de pro­mo­tion des droits de l’en­fant, de lutte contre les dis­cri­mi­na­tions, du res­pect de la dé­on­to­lo­gie des ac­ti­vi­tés de sé­cu­ri­té. Il peut être sai­si par toute per­sonne qui s’es­time lé­sée par le fonc­tion­ne­ment d’une ad­mi­nis­tra­tion, d’une col­lec­ti­vi­té ter­ri­to­riale, ou d’un éta­blis­se­ment pu­blic.

Il peut éga­le­ment se sai­sir d’of­fice ou être sai­si par un en­fant, les membres de sa fa­mille, les ser­vices mé­di­caux ou so­ciaux… Mais aus­si toute per­sonne qui s’es­time vic­time d’une dis­cri­mi­na­tion, et toute per­sonne vic­time ou té­moin de faits dont elle es­time qu’ils consti­tuent un man­que­ment aux règles de dé­on­to­lo­gie dans le do­maine de la sé­cu­ri­té. Sur le ter­rain, il est se­con­dé par 448 dé­lé­gués bé­né­voles

En Au­vergne, ces bé­né­voles se sont mul­ti­pliés et ont per­mis l’an der­nier l’ou­ver­ture de nou­velles per­ma­nences, à Is­soire, Riom et Ys­sin­geaux, por­tant à seize le nombre de points d’ac­cueil, en at­ten­dant l’ou­ver­ture d’une per­ma­nence à Montluçon, à la fin du pre­mier se­mestre 2017.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.