An­née Pré­vert

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Magdimanche - Ju­lien Ra­pe­gno ju­lien.ra­pe­gno@cen­tre­france.com

Pe­tite-fille de Pré­vert : une in­so­lente li­ber­té en hé­ri­tage

Il y a tout juste qua­rante ans dis­pa­rais­sait Jacques Pré­vert. Sa pe­tite fille, Eu­gé­nie, est la seule dé­ten­trice des droits d’une oeuvre mul­tiple. Pour cette ar­tiste at­ta­chée à la Creuse, l’ir­ré­vé­rence est un acte de pié­té fi­liale.

Eu­gé­nie Ba­che­lotP­ré­vert a gran­di avec un mo­nu­ment na­tio­nal sur les épaules. Une chance et une croix. Jacques Pré­vert, son grand­père, est mort le 11 avril 1977, dans sa mai­son d’omon­ville­laPe­tite (Manche). Eu­gé­nie avait trois ans. De­puis la dis­pa­ri­tion de sa grand­mère, Ja­nine, elle est la seule lé­ga­taire de l’oeuvre de l’un des ar­tistes fran­çais les plus po­pu­laires.

Pa­roles, les En­fants du Pa­ra­dis, Les Portes de la nuit, En sor­tant de l’école, Les Feuilles mortes : quel ar­tiste peut pré­tendre avoir au­tant im­pri­mé la mé­moire col­lec­tive ? « À par­tir des an­nées 1950 et jus­qu’à sa mort, il s’est consa­cré aux col­lages », rap­pelle sa pe­tite­fille. Eu­gé­nie s’est re­trou­vée unique hé­ri­tière de Jacques­pré­vert à dix­neuf ans. Elle a créé une so­cié­té, Fa­tras, « dont tous les bé­né­fices sont ré­in­ves­tis dans la ges­tion de l’oeuvre ».

Fré­né­sie édi­to­riale et évé­ne­men­tielle

On est loin du bu­si­ness phé­no­mé­nal que peut gé­né­rer l’oeuvre d’un Pi­cas­so. D’abord ai­dée par son père, Hugues Ba­che­lot, la jeune femme gère seule les droits pa­tri­mo­niaux et mo­raux de la suc­ces­sion de­puis 2000 : « Je me suis ins­pi­rée de ce qu’on fait les Vian, qui étaient les voi­sins de mes grands­pa­rents, ci­té Vé­ron, der­rière le Mou­lin Rouge. Bo­ris Vian et Jacques Pré­vert sont tous les deux des ar­tistes in­clas­sables. »

Ils par­ta­ge­raient le même pa­lier et des idées pa­ci­fistes, ir­ré­vé­ren­cieuses, li­ber­taires.

Le qua­ran­tième an­ni­ver­saire de la mort de Jacques Pré­vert a sus­ci­té une fré­né­sie édi­to­riale et évé­ne­men­tielle : les pu­bli­ca­tions se ra­massent à la pelle et les spec­tacles aus­si. De­puis l’ap­par­te­ment de la ci­té Vé­ron, Eu­gé­nie Ba­che­lot­pré­vert et ses deux col­la­bo­ra­teurs veillent à ne pas lais­ser pa­raître ou faire n’im­porte quoi. L’hé­ri­tière use no­tam­ment de son droit mo­

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.