Do­min­go : « On se met dans le rouge, bê­te­ment »

Tho­mas Do­min­go et Mor­gan Par­ra, dé­çus et lu­cides après le match

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Sports rugby - Pro­pos re­cueillis par Laurent Cal­mut

Rien à re­dire. Têtes basses, les Cler­mon­tois ont re­con­nu leurs er­reurs en sa­luant la per­for­mance des Bri­vistes. Pour la suite, la moindre er­reur n’est plus per­mise.

Tho­mas Do­min­go (pi­lier ASM). « On se fait sur­prendre dès le dé­but du match. Après on ar­rive à cor­ri­ger ra­pi­de­ment lors de la pre­mière mi­temps. On est alors un peu plus propre, mais on prend ces deux es­sais. À par­tir de là, on a été at­ten­tiste et c’est de­ve­nu com­pli­qué. On fait de grosses pres­ta­tions, la se­maine d’après c’est moyen. Il va fal­loir vite se ré­veiller. Il n’y a pas eu de dé­com­pres­sion. Per­son­nel­le­ment, j’avais en­vie car ça fai­sait un mois que je n’avais pas joué.

« Com­pli­qué sans conquête »

Pour le cham­pion­nat, c’est com­pli­qué pour nous main­te­nant. On s’est mis dans le rouge tout seul, bê­te­ment. Il nous reste deux dé­pla­ce­ments et un gros à do­mi­cile qui tourne très fort ac­tuel­le­ment. C’est simple, il ne fau­dra ra­me­ner que des vic­toires si on veut re­mon­ter dans les deux pre­mières places. Ça va être dur pour nous. »

Mor­gan Par­ra (de­mi de mê­lée ASM). « Brive a été au­des­sus, que ça soit sur la conquête, l’agres­si­vi­té, le com­bat, les phases de ruck, le jeu au sol… On a été do­mi­né et on se ré­veille un peu trop tard pour re­ve­nir. On fait même énor­mé­ment de fautes. C’est très com­pli­qué de ga­gner des matchs sans conquête. C’est la loi du haut ni­veau, il ne faut pas être ap­proxi­ma­tif. Sans bal­lon, on ne peut pas mar­quer. On a fait beau­coup de fautes de main, et Brive a ex­ploi­té le moindre de nos bal­lons per­dus. On n’a pas su se dé­pla­cer en dé­fense. On était pré­ve­nu après la vic­toire contre Tou­lon. Brive a joué tous les bal­lons. À nous de tout faire pour res­ter au moins dans les quatre pour re­ce­voir. »

Go­di­gnon : « Plus fort qu’à Tou­lon »

Ni­co­las Go­di­gnon (ma­na­ger CA Brive). « C’est beau­coup d’émo­tion car c’est beau­coup d’ef­forts. Ga­gner à Cler­mont, ça ne se fait pas en cla­quant des doigts. On est très fier, on a mon­tré des belles choses, du coeur. Pour moi, c’est plus fort que la vic­toire à Tou­lon. Ce qui fait la dif­fé­rence, c’est ce re­tour de mi­temps avec cette ef­fi­ca­ci­té et les deux es­sais. Avoir douze points d’avance à Cler­mont à la 72e, c’est tou­jours plus fa­cile. Sur la fin, les bal­lons por­tés nous ont fait du bien. Je pense que cette vic­toire est lo­gique. On est ve­nu dé­con­trac­té ici et on est dans les clous pour es­pé­rer mieux. »

CONTRASTE. Tho­mas Do­min­go en­rage : « On fait de grosses pres­ta­tions, la se­maine d’après c’est moyen. » PHO­TO PIERRE COUBLE

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.