Les mots du père en­ten­dus par la jus­tice

Re­laxé pour des faits d’agres­sion sexuelle sur sa fille

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Région faits divers - Ch­ris­tian Le­fèvre Ju­ge­ment. Il a aus­si été re­laxé des faits de dé­ten­tion d’images pé­do­por­no­gra­phiques, mais re­con­nu cou­pable d’avoir consul­té des sites pré­sen­tant l’image ou la re­pré­sen­ta­tion por­no­gra­phique de mi­neurs et condam­né à trois mois de pri­son a

Soup­çon­né d’avoir com­mis des agres­sions sexuelles sur sa fille de 5 ans et de­mi, en mars 2015, un père vient d’être re­laxé par le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel.

Cet homme de 36 ans, de­meu­rant dans l’ag­glo­mé­ra­tion cler­mon­toise, a tou­jours nié les faits. Ils avaient été si­gna­lés au par­quet de Cler­mont par une en­sei­gnante de la fillette qui avait dé­cla­ré, lors d’un temps de libre pa­role or­ga­ni­sé en classe, avoir « fait la toi­lette de [son] pa­pa, sur ses fesses et son zi­zi ».

« Je ne com­prends pas com­ment elle a pu dire ça. C’est un mystère. Ça n’a pas de sens. Pour­quoi je l’au­rais tou­chée ? », a en­core in­sis­té son père, qui com­pa­rais­sait dé­te­nu.

Pla­cée de­puis deux ans en fa­mille d’ac­cueil, la fillette avait pour­tant ré­pé­té ses pro­pos de­vant les po­li­ciers et le ma­gis­trat ins­truc­teur. « Cette pe­tite fille, qui souffre d’un re­tard cog­ni­tif, a dit tout et son contraire lors de ses au­di­tions, a es­ti­mé l’avo­cate du père, Me De­goud. Elle a ré­pon­du au ha­sard au flot de ques­tions qui lui étaient po­sées ». Les avo­cats de la par­tie ci­vile, comme le mi­nis­tère pu­blic – qui a re­quis une peine de deux ans de pri­son, dont un avec sur­sis – ont de leur cô­té re­gret­té « la né­ga­tion to­tale des faits et de la pa­role de la fillette » de la part du pré­ve­nu. Ce der­nier n’a re­con­nu qu’une seule chose : avoir consul­té oc­ca­sion­nel­le­ment des sites por­no­gra­phiques « pour adultes » sur In­ter­net.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.