Un por­trait d’amé­rique la­tine clôt le fes­ti­val

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Agglomération -

Ro­sa, un por­trait d’amé­rique La­tine, de la Cie Zu­maya Verde est ve­nu clore le fes­ti­val or­ga­ni­sé par le col­lec­tif Au­tour d’elles, sur le thème de « l’in­time au col­lec­tif » :

Ro­sa est le por­trait d’une femme la­ti­no­amé­ri­caine qui, can­ton­née à l’es­pace do­mes­tique et es­clave des codes du néo­li­bé­ra­lisme, sur­vit dans un pays où s’exerce l’hy­po­cri­sie et la vio­lence du sys­tème li­bé­ral­ca­pi­ta­liste, sou­dain élève la voix avec rage., une voix qui s’élève avec rage.

C’est cette histoire, uni­ ver­selle, qui re­lie l’in­time et le col­lec­tif, le pri­vé et le po­li­tique, ponc­tuée de chants et de danse que les nom­breux spec­ta­teurs du Mou­lin de l’étang ont ap­plau­di sa­me­di soir.

Clau­dia Ur­ru­tia a quit­té son Chi­li na­tal en 2001, elle est ar­ri­vée en France, ne connais­sait pas du tout la langue, sa fougue, sa vo­lon­té et sur­tout son charme, sa voix et son ta­lent lui per­mettent de par­ti­ci­per à de nom­breux spec­tacles très dif­fé­rents.

Pour sa part, le col­lec­tif a d’ores et dé­jà des pro­jets pour le cin­quième fes­ti­val du prin­temps 2019.

CLAU­DIA UR­RU­TIA. Dans le rôle de Ro­sa.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.