Les pré­si­dents pré­fèrent dor­mir à l’ex­té­rieur

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Magdimanche -

Au pre­mier étage du pa­lais de l’ély­sée, dans l’aile est, le pré­sident dis­pose d’un appartement de 250 mètres car­rés.

Le mo­bi­lier y est choi­si par le pré­sident en exer­cice. On y trouve trois chambres, un grand sa­lon et une salle à man­ger, des pièces ré­ser­vées au per­son­nel af­fec­té au « ser­vice pri­vé » du chef de l’état et de sa fa­mille.

Le gé­né­ral de Gaulle et sa femme vi­vaient au pa­lais « dans la so­brié­té et l’éco­no­mie, payant eux­mêmes toutes les fac­tures et les dé­penses per­son­nelles et fa­mi­liales », ex­pliquent Pa­trice Du­ha­mel et Jacques San­ta­ma­ria. « Un peu mieux qu’un lieu de gar­ni­son mi­li­taire », se sou­vient le pe­tit­fils Yves de Gaulle.

Georges et Claude Pompidou fe­ront en­trer l’art contem­po­rain dans le pa­lais, Pau­lin, Agam, La­lanne, So­nia De­lau­nay, Ni­co­las de Staël.

Anne­ay­mone et Va­lé­ry Gis­card d’es­taing re­vien­dront à une dé­co­ra­tion plus clas­sique. Ils ha­bi­te­ront peu l’appartement, pré­fé­rant l’hô­tel par­ti­cu­lier d’an­neAy­mone rue Bé­nou­ville, plus adap­té à une vie de fa­mille avec quatre en­fants ado­les­cents. « Je n’en ai­mais pas l’odeur, ren­fer­mée, comme moi­sie, sauf dans les pièces où le so­leil pé­nètre, celles qui donnent au sud sur un pe­tit jar­din car­ré et sur le parc. Quand je me ré­veillais, j’avais du mal à iden­ti­fier l’en­droit où je me trou­vais » écrit VGE dans Le Pou­voir et la Vie.

L’an­nexe quai Bran­ly

« Dans la der­nière pé­riode de sa vie, où il souffre trop pour chan­ger de lieu, Fran­çois Mit­ter­rand dort plus sou­vent quai Bran­ly, où il re­joint Anne et Ma­za­rine, qu’au pa­lais », ra­content Du­ha­mel et San­ta­ma­ria. Avec lui, le mo­bi­lier et la dé­co re­de­viennent contem­po­rains. Au 11 quai Bran­ly, l’ély­sée dis­pose d’une an­nexe. Mit­ter­rand y avait fait ré­amé­na­ger deux ap­par­te­ments, un pour Anne Pin­geot et Ma­za­rine, l’autre pour l’ami Fran­çois de Gros­souvre qui se sui­ci­de­ra le 7 avril 1994 au pre­mier étage de l’aile ouest du pa­ lais de l’ély­sée.

Quant au couple Chi­rac, « le plus pré­sent à l’ély­sée de­puis le gé­né­ral de Gaulle », il fe­ra exé­cu­ter des tra­vaux dans les pièces si­tuées au deuxième étage, sous les combles, de l’autre cô­té, à l’ouest, dans les an­ciens ap­par­te­ments dits « du roi de Rome », le fils de Na­po­léon Ier. 130 m² ré­no­vés par l’ar­chi­tecte d’in­té­rieur et de­si­gner Al­ber­to Pin­to. Claude Chi­rac et son fils Mar­tin y dor­mi­ront par­fois.

Les couples Sar­ko­zy ré­si­de­ront as­sez peu au pa­lais. Ils y se­ront pré­sents sur­tout le week­end, pour réunir les fa­milles re­com­po­sées. Après son ma­riage avec Car­la, Ni­co­las Sar­ko­zy pré­fère la mai­son de sa femme, dans le 16e ar­ron­dis­se­ment.

Après la rup­ture avec Va­lé­rie Trier­wei­ler, Fran­çois Hol­lande aban­donne en jan­vier 2014 leur appartement du 15e ar­ron­dis­se­ment et s’ins­talle à l’ély­sée. « Le pré­sident est as­sez in­dif­fé­rent au dé­cor et aux ins­tal­la­tions. Il se consi­dère da­van­tage en­core que ses pré­dé­ces­seurs tel un lo­ca­taire de pas­sage. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.