Sous la menace nucléaire

Le ré­gime se dé­clare prêt à me­ner une « guerre to­tale »

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - France & monde actualités -

La Corée du Nord est prête à ré­pondre par le nucléaire à toute at­taque ato­mique, a pré­ve­nu, hier, le ré­gime de Pyon­gyang, or­ga­ni­sa­teur d’un dé­fi­lé mi­li­taire géant des­ti­né à mon­trer sa force.

Le pré­sident amé­ri­cain Do­nald Trump, qui a en­voyé vers la pé­nin­sule co­réenne un groupe aé­ro­na­val ar­ti­cu­lé au­tour du porte­avions Carl Vin­son, avait pro­mis jeu­di de « trai­ter » le « pro­blème » nord­co­réen. S’ex­pri­mant avant une gi­gan­tesque pa­rade mi­li­taire or­ga­ni­sée à Pyon­gyang à l’oc­ca­sion du 105e an­ni­ver­saire de la nais­sance de Kim Il­sung, le fon­da­teur de la Ré­pu­blique po­pu­laire dé­mo­cra­tique de Corée, le n° 2 du ré­gime a pro­mis que son pays était « prêt à ré­pondre à une guerre to­tale par une guerre to­tale ». « Nous sommes prêts à ré­pli­quer à toute at­taque nucléaire par une at­taque nucléaire à notre fa­çon », a in­sis­té Choe Ryong­hae lors d’une cé­ré­mo­nie pré­cé­dant la pa­rade mi­li­taire.

Dans une dé­cla­ra­tion dif­fu­sée ven­dre­di par KCNA, l’agence de presse of­fi­cielle de la Corée du Nord, l’ar­mée nord­co­réenne avait as­su­ré que les bases amé­ri­caines en Corée du Sud, « tout comme les quar­tiers gé­né­raux du Mal », tels que la pré­si­dence sud­co­réenne à Séoul, se­raient « pul­vé­ri­sés en quelques mi­nutes » en cas de guerre.

« A tout mo­ment »

Hier, des di­zaines de mil­liers de sol­dats des ar­mées de Terre, de l’air et de la Ma­rine ont dé­fi­lé au pas de l’oie de­vant le di­ri­geant du ré­gime nord­co­réen, Kim Jong­un. Un dé­fi­lé de chars a sui­vi, pré­cé­dant la pré­sen­ta­tion de 56 mis­siles de 10 types dif­fé­rents mon­tés sur des se­mi­re­morques.

Pour ce pays com­mu­niste iso­lé sur la scène in­ter­na­tio­nale, il s’agit d’adres­ser « un mes­sage sans équi­voque aux États­unis après les pro­pos de l’ad­mi­nis­tra­tion Trump et ses ini­tia­tives mi­li­taires », juge Evans Re­vere du centre de re­cherches Broo­kings Ins­ti­tu­tion à Wa­shing­ton. Se­lon plu­sieurs ob­ser­va­teurs, la Corée du Nord, dont le pro­gramme nu­ cléaire est à l’ori­gine de ten­sions in­ter­na­tio­nales gran­dis­santes, pour­rait pro­cé­der pro­chai­ne­ment à un nou­veau tir de mis­sile ba­lis­tique, voire à son sixième es­sai nucléaire, en dé­pit des in­ter­dits de la com­mu­nau­té in­ter­na­tio­nale.

Se­lon des spé­cia­listes mi­li­taires, cer­tains des mis­siles pré­sen­tés hier sem­blaient plus longs que les en­gins nord­co­réens exis­tant, KN­08 ou KN­14. Il pour­rait s’agir de nou­veaux mis­siles ba­lis­tiques in­ter­con­ti­nen­taux, a in­di­qué Chad O’car­roll, du mé­dia NK News spé­cia­li­sé sur la Corée du Nord.

La Chine a es­ti­mé, ven­dre­di, qu’un « conflit pou­vait écla­ter à tout mo­ment » : qui­conque en se­ra à l’ori­gine « de­vra as­su­mer une res­pon­sa­bi­li­té his­to­rique et en payer le prix », a mar­te­lé le mi­nistre chi­nois des Af­faires étran­gères, Wang Yi, en ré­pé­tant que « le dia­logue est la seule is­sue ».

Se­lon les ex­perts du site « 38 North », spé­cia­li­sé sur la Corée du Nord et qui s’ap­puie sur plu­sieurs images sa­tel­lites ré­centes, le site d’es­sais nu­cléaires de Pung­gye­ri est « amor­cé et prêt » à ser­vir.

KIM JONG-UN. Un dé­fi­lé pour mon­trer ses muscles. PHO­TO AFP

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.