Ale­jan­dro Val­verde en tête d’un pe­lo­ton sous le choc

Au­jourd’hui

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Sports - Le par­cours. 258 km. Dé­part de Liège à 10 h 10, ar­ri­vée pré­vue à Ans vers 17 heures.

Pour sa 103e édi­tion, Liè­gebas­togne-liège, la « Doyenne » des clas­siques, réunit au­jourd’hui un pe­lo­ton sous le choc de la dis­pa­ri­tion bru­tale de l’ita­lien Mi­chele Scar­po­ni (voir ci­des­sus), avec pour tête de liste l’es­pa­gnol Ale­jan­dro Val­verde qui pos­tule à une qua­trième vic­toire.

Au dé­part de cette « Doyenne » en­deuillé, le fa­vo­ri, iné­vi­ta­ble­ment, a pour nom Val­verde. Triple vain­queur sur les hau­teurs de Liège (2006, 2008, 2015), l’es­pa­gnol affiche sur­tout une forme étin­ce­lante qui lui a va­lu de s’im­po­ser sans coup fé­rir, mer­cre­di, au som­met du Mur de Huy dans la Flèche Wal­lonne.

« Ce se­ra plus ou­vert », a avoué Dan Mar­tin, vain­queur en 2014. Même si l’ir­lan­dais, en po­si­tion de lea­der qua­si unique dans sa for­ma­tion de Qui­ckS­tep après le for­fait de l’en­fant du pays, le Belge Phi­lippe Gil­bert, ajoute que le chan­ge­ment de par­cours opé­ré par les or­ga­ni­sa­teurs ne de­vrait pas chan­ger la donne.

Val­verde, mal­gré l’ap­proche de son 37e an­ni­ver­saire mar­di, a ses qua­li­tés de fi­nis­seur pour atout sup­plé­men­taire. Il peut se per­mettre d’at­tendre le sprint dans l’hy­po­thèse d’un pe­tit groupe à l’ar­ri­vée. Mais il sait de­voir comp­ter sur ses équi­piers pour neu­tra­li­ser les of­fen­sives. Sur­tout dans la par­tie fi­nale qui com­porte pour temps forts trois côtes (La Re­doute, La Ro­cheaux­fau­cons et Saint­ni­co­las dans les 36 der­niers ki­lo­mètres) et mé­nage des temps de ré­pit fa­vo­rables aux at­taques avant la mon­tée vers Ans.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.