Le Bour­bon­nais au centre de la ga­laxie Star Wars

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Grand angle grand angle - Ni­co­las Jac­quet et Ré­mi Pi­ro­nin Pra­tique. La conven­tion Gé­né­ra­tions Star Wars se pour­suit toute la jour­née, es­pace Cham­bon à Cus­set, de 10 heures à 18 heures. L’en­trée est gra­tuite.

La 19e édi­tion de la conven­tion Gé­né­ra­tions Star Wars a dé­bu­té hier, à Cus­set, dans l’al­lier. Plus de 10.000 vi­si­teurs sont at­ten­dus sur le week-end.

«Il y a bien long­temps, dans une ga­laxie loin­taine, très loin­taine… » Ces quelques mots ré­sonnent comme un re­frain bien connu dans la tête de tous les fans de Star Wars. Mais, pour les vi­si­teurs non ini­tiés de la conven­tion Gé­né­ra­tions Star Wars, hier, à Cus­set, c’était un sen­ti­ment bien réel.

Dès l’ou­ver­ture des portes, à 12 h 30, des cen­taines de per­sonnes se sont en­gouf­frées dans le parc de l’es­pace Cham­bon. Comme l’ex­plique Loïc Qui­net, res­pon­sable de la com­mu­ni­ca­tion de l’as­so­cia­tion des Hé­ri­tiers de la force, or­ga­ni­sa­trice : « Nous avons dé­ci­dé d’ou­vrir en deux temps cette an­née. L’ex­té­rieur est ac­ces­sible de­puis 12 h 30 et les bâ­ti­ments à 13 heures. Les gens peuvent se fa­mi­lia­ri­ser avec les dif­fé­rentes ac­ti­vi­tés pro­po­sées. Nous avons dé­jà beau­coup de monde. On a de la chance avec le temps. »

An­non­cée au mi­cro, l’ou­ver­ture des portes à 13 heures crée l’en­goue­ment. Cette 19e édi­tion tient ses pro­messes, la foule de vi­si­teurs a pris d’as­saut les al­lées.

Les fans de la pre­mière heure cô­toient les fa­milles en quête de dé­pay­se­ment.

« Pa­pa, re­garde c’est Dark Va­dor. Je peux prendre une pho­to avec lui ? » Théo a 8 ans mais il connaît dé­jà très bien les per­son­nages ima­gi­nés par Georges Lu­cas. Cette ré­ac­tion, ces yeux qui brillent, on le constate à chaque minute de Gé­né­ra­tions Star Wars. Pas seule­ment chez les plus jeunes, il faut bien le pré­ci­ser ! « Cet es­ prit, on met tout en oeuvre pour le faire vivre chaque an­née, ex­plique Loïc Qui­net. On garde des ani­ma­tions très pré­cises et poin­tues pour les fans. Mais en pa­ral­lèle, il est im­por­tant de gé­né­rer du conte­nu à la por­tée de tous, pour les fa­milles. Cha­cun doit trou­ver son compte. »

Cette 19e édi­tion s’an­non­çait dé­jà comme un suc­cès à mi­par­cours. Plus de 10.000 per­sonnes ont fait le dé­pla­ce­ment l’an der­nier mais, avec le so­leil de cette pre­mière jour­née, le re­cord se­ra sû­re­ment bat­tu. Ce suc­cès, flat­teur pour les or­ga­ni­sa­teurs en­traîne une adap­ta­tion par­ti­cu­lière.

« De­puis 5 à 6 ans, tout a triplé. La sur­face, le nombre d’ex­po­sants, la fré­quen­ta­tion. On ap­prend un peu plus chaque an­née. L’or­ga­ni­sa­tion que nous de­vons adop­ter n’est plus la même, on se pro­fes­sion­na­lise. »

Pour les membres de l’as­so­cia­tion des Hé­ri­tiers de la force, ce week­end per­met de concré­ti­ser le tra­vail d’une an­née. Pour­tant, il n’est pas ques­tion de se re­po­ser sur ses lau­riers. L’an pro­chain, c’est la 20e édi­tion, il faut mar­quer le coup.

Dé­jà des idées pour la 20e édi­tion

« Pas­ser le cap de la 20e édi­tion, c’est quelque chose, ajoute le bé­né­vole. On va es­sayer de faire ve­nir des ac­teurs plus connus ou avec des rôles plus mar­quants mais c’est un tra­vail de longue ha­leine. Notre pre­mière réu­nion de pré­pa­ra­tion est pro­gram­mée dans les jours à ve­nir. On va ré­flé­chir à ce que l’on peut faire mais on va cer­tai­ne­ment agran­dir la sur­face d’ex­po­si­tion en ra­jou­tant une tente, plus grande que celle dont nous dis­po­sons ac­tuel­le­ment. Elle se­ra des­ti­née à hé­ber­ger des dé­cors à l’échelle 1. Un vais­seau, un mor­ceau de pla­nète, l’in­té­rieur d’un bâ­ti­ment bien connu ? Tout est pos­sible. »

Mais une chose est sûre, la 20e édi­tion de­vrait briller en­core plus fort dans la ga­laxie cus­sé­toise.

« Tout a triplé, la sur­face, les ex­po­sants, la fré­quen­ta­tion »

FOULE. Grâce au so­leil, les vi­si­teurs ont in­ves­ti en masse l’es­pace Cham­bon de Cus­set et ses ex­té­rieurs pour al­ler à la ren­contre de Dark Va­dor et de ses storm­troo­pers. PHO­TO DO­MI­NIQUE PARAT

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.