Brioude a dé­sor­mais « son » Taj Ma­hal

La ba­si­lique Saint­ju­lien vient de dé­cro­cher trois étoiles, le grade ul­time, dans le Guide Vert

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Auvergne patrimoine - Pomme La­brousse pomme.la­brousse@cen­tre­france.com

La ba­si­lique de Brioude vient d’ob­te­nir au­tant d’étoiles au Guide Vert que le Taj Ma­hal. Ex­pli­ca­tions du di­rec­teur des guides de voyage Mi­che­lin.

Ça y est. La ba­si­lique Saint­ju­lien de Brioude vient d’ob­te­nir au­tant d’étoiles au Guide Vert que le Taj Ma­hal. Trois sym­boles ali­gnés qui la hissent au ni­veau du temple d’ang­kor ou de la ca­thé­drale de Mi­lan. Pour com­prendre comment la ba­si­lique a ob­te­nu cette dis­tinc­tion, ren­contre avec Phi­lippe Orain, le di­rec­teur des guides de voyage Mi­che­lin et ré­dac­teur en chef de 160 Guides Verts.

Comment re­pé­rez-vous les sites qui mé­ritent le dé­tour ? Il y a le tra­vail de ter­rain avec des au­teurs. Je re­çois éga­le­ment énor­mé­ment de cour­rier, qui émane de lec­teurs, d’élus, de per­sonnes qui gèrent des sites.

Brioude est dans le Guide Vert Au­vergne de­puis qu’il existe. Elles sont sui­vies de­puis quatre édi­tions (le Guide Vert sort tous les deux ans, NDLR). Il y a deux édi­tions de ce­la, nous avions dé­jà dé­cer­né deux étoiles à Brioude.

Comment un site par­vien­til à ob­te­nir trois étoiles ? Nous avons une liste mon­diale de sites qui at­tendent d’ob­te­nir trois étoi­ les. Et la ba­si­lique SaintJu­lien de Brioude s’est re­trou­vée sur cette liste. Son in­té­rêt dé­passe lar­ge­ment les fron­tières de l’au­vergne, ou de la grande ré­gion. Trois étoiles à Brioude, c’est ef­fec­ti­ve­ment comme trois étoiles pour le Taj Ma­hal. Chaque site, dans sa ca­té­go­rie, mé­rite le voyage.

Ce qui a fait pen­cher la ba­lance pour Brioude ? Quand on fait l’in­ven­taire de tout ce qu’il y a à voir dans la ba­si­lique, avec les cha­pi­teaux, les vi­traux contem­po­rains, les sta­tues, le ma­gni­fique Ch­rist lé­preux, les pein­tures mu­rales, il y a ma­tière à se dire qu’elle mé­rite les trois étoiles.

Sans comp­ter que l’ac­cueil tou­ris­tique est ex­cellent et l’ac­ces­si­bi­li­té du site aussi : la ba­si­lique est ain­si ou­verte très tôt dans la jour­née. Ce sont de dé­tails qui comptent. Il faut que les gens se disent « waouh ! », qu’il y ait des choses à voir et des ex­pli­ca­tions.

Vous avez vi­si­té la ba­si­lique Saint-ju­lien ? J’ai eu l’oc­ca­sion à plu­sieurs re­prises de pas­ser par Brioude. Là, j’y suis re­ve­nu sur l’avis pres­sant d’une au­teure, en novembre, sans rien dire à per­sonne. C’est très im­por­tant que nous gar­dions notre in­dé­pen­dance. Je n’ai d’ailleurs pas ren­con­tré le maire, mais j’ai­me­rais le fé­li­ci­ter pour l’en­goue­ment qu’il met dans la mise en va­leur de la ba­si­lique.

Les pein­tures mu­rales de la cha­pelle Saint­mi­chel. Je ne m’at­ten­dais pas à ce qu’elles soient si co­lo­rées, ni aussi belles. Ce que j’adore, à Brioude, c’est la nef, sa hau­teur… même si on y re­trouve toute l’in­ti­mi­té ro­mane. On sent le poids des siècles et l’on s’y sent bien. Je sens aussi l’amour que les gens lui portent : il y a, en Au­vergne, beau­coup d’églises hu­mides, sombres et froides et ça n’est pas le cas à Brioude. Il y a une pré­sence. La lu­mière su­perbe que dif­fusent les vi­traux contem­po­rains n’y est pas pour rien.

Quels sites au­ver­gnats sont sur liste d’at­tente pour 2019 ? La seule chose que je puisse dire, c’est qu’il faut conti­nuer les ef­forts. Ce qui est es­sen­tiel, c’est de main­te­nir ce ni­veau, ne pas s’en­dor­mir sur ses lau­riers et ne pas né­gli­ger ce qui fait l’at­trait d’une ré­gion : le pe­tit pa­tri­moine, l’hé­ber­ge­ment, la res­tau­ra­tion et les ac­ti­vi­tés.

LA NEF. Sa hau­teur a sé­duit le ré­dac­teur en chef des Guides Verts, mais aussi la lu­mière chaude de ses vi­traux contem­po­rains.

De­puis quand Brioude et sa ba­si­lique sont-elles dans votre vi­seur ? PHO­TOS FRANCK BOI­LEAU Ce qui vous a tou­ché ?

VI­TRAIL. En pleine lu­mière.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.