Les champs de l’in­tel­li­gence col­lec­tive

Fa­blab, es­pace de co­wor­king, ma­kers­pace… l’au­vergne voit fleu­rir ces tiers­lieux où, por­tées par la ré­vo­lu­tion nu­mé­rique, se construisent l’éco­no­mie col­la­bo­ra­tive et ses nou­velles or­ga­ni­sa­tions du tra­vail.

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Magdimanche - Na­tha­lie Van Praagh na­tha­lie.van­praagh@cen­tre­france.com

Le tiers­lieu se si­tue à la croi­sée de la vie quo­ti­dienne, en fa­mille, en com­mu­nau­té, et des nou­velles or­ga­ni­sa­tions du tra­vail, de l’in­no­va­tion. Pour ré­su­mer, vous ve­nez tra­vailler avec votre or­di­na­teur sous le bras dans un lieu sans pa­tron au­des­sus de vous, vous par­ta­gez votre sa­voir­faire sans cadre si ce n’est la pe­tite com­mu­nau­té qui fré­quente l’en­droit.

Ici, l’in­tel­li­gence est col­lec­tive et le nu­mé­rique, un trem­plin. C’est l’uti­li­sa­teur, et non le concep­teur ou le dé­ci­deur, qui dé­fi­nit le lan­gage, les codes et les règles de fonc­tion­ne­ment.

« Je pense que d’ici vingt ans, nous al­lons as­sis­ter à un exode ur­bain »

L’au­vergne a pris le tau­reau par les cornes. De­puis deux ou trois ans, les aven­tures com­munes se mul­ti­plient aux quatre coins de la ré­gion, à la ville comme à la cam­pagne, au sein de l’université, à l’ini­tia­tive d’in­di­vi­dus ou d’élus, dans des en­tre­prises, des écoles…

Le temps était donc ve­nu de car­to­gra­phier les lieux, d’en iden­ti­fier les res­sources, les usages, les pro­jets. Et de son­ger à créer des pas­se­relles entre les dif­fé­rentes ap­proches pour les va­lo­ri­ser, en aug­men­ter l’ef­fi­ca­ci­té par la force du ré­seau, bref tra­vailler et rai­son­ner en­semble. Sous l’aile d’au­vergne Nou­veau Monde (*), Pau­line Ri­vière et Alexandre Rous­se­let sont al­lés, du 3 au 7 avril, prendre le pouls de cet éco­sys­tème en ébul­li­tion.

Les deux « explorateurs » re­tien­dront ces mots d’adé­laïde Al­bouy­kis­si, di­rec­trice du Lab’ du Pen­sio, à L’IUT du Puy­en­ve­lay : « Je pense que d’ici vingt ans nous al­lons as­sis­ter à un exode ur­bain. Les Fran­çais ont de plus en plus en­vie d’un re­tour aux sources, d’une vie plus simple. Au­jourd’hui, nous de­vons faire ce pas de cô­té, ne plus cou­rir fré­né­ti­que­ment der­rière le mo­dèle des mé­tro­poles mais in­ven­ter le nôtre. »

L’im­pri­mante 3D rem­place le mar­teau

L’iden­ti­té de l’es­pace de co­wor­king ou du fa­blab dé­pend di­rec­te­ment des hommes et femmes qui l’oc­cupent et le font vivre. « Ce peut être aussi bien une bande de co­pains qui par­tage des bu­reaux qu’un le­vier pour sti­mu­ler l’en­tre­pre­neu­riat lo­cal », re­lève Pau­line Ri­vière.

Dans les fa­blabs, où l’im­pri­mante 3D a rem­pla­cé le mar­teau pour bri­co­ler comme pour mo­dé­li­ser, les en­jeux dif­fèrent aussi : « Chez nous, c’est une sorte de centre de re­cherche et de dé­ve­lop­pe­ment col­lec­tif pour pro­to­ty­per des pro­duits lorsque les en­tre­prises et les ar­ti­sans ne dis­posent pas des com­pé­tences et des res­sources en in­terne », ex­pose Alain Lo­riolle, di­rec­teur des ser­vices de la com­mu­nau­té de com­munes de La­pa­lisse, dans l’al­lier.

Sur le cam­pus des Cé­zeaux à Cler­mont­fer­rand, le fa­blab de l’école SIGMA per­met les échanges entre des étu­diants – fu­turs in­gé­nieurs, ar­chi­tectes, agro­nomes... – qui, sans ce lieu d’ex­pé­ri­men­ta­tion, ne se ren­con­tre­raient pas.

À Mu­rat, dans le Can­tal, on cu­mule co­wor­king et fa­blab. « La Co­cotte nu­mé­rique » ré­colte les fruits d’une dé­marche ter­ri­to­riale amor­cée, une di­zaine d’an­nées en ar­rière, par le té­lé­tra­vail. « C’est le gui­chet unique, pour les en­tre­pre­neurs, les ha­bi­tants et les nou­veaux ar­ri­vants », fixe An­gé­lique Via­la, ani­ma­trice du lieu.

À Saint­éloy­les­mines, dans le Puy­de­dôme, Pau­line et Alexandre ont fait une ren­contre mar­quante au col­lège Alexan­ dre­va­renne per­ché sur la col­line qui do­mine la ci­té des Com­brailles.

« Là, un di­rec­teur, un professeur d’histoire­géo et de tech­no, une ani­ma­trice se mo­bi­lisent en de­hors de leurs heures de classe pour faire dé­cou­vrir à leurs élèves le po­ten­tiel sans li­mite du nu­mé­rique, et leur ou­vrir l’éven­tail des pos­si­bi­li­tés. C’est le plus beau message d’es­poir. »

(*) L’as­so­cia­tion Au­vergne Nou­veau Monde mi­lite pour l’at­trac­ti­vi­té du ter­ri­toire au­ver­gnat avec 700 adhé­rents, is­sus de tous les mi­lieux (pri­vé, ins­ti­tu­tion­nel, as­so­cia­tif…), tous les sec­teurs (in­dus­trie, en­sei­gne­ment, culture, tou­risme…) et de toutes tailles.

SO­CIÉ­TÉ. L’in­ven­tion de nou­velles formes de tra­vail et de convi­via­li­té ca­rac­té­rise le tiers-lieu, ici le Lab’ du Pen­sio, au Puy-en-ve­lay. DR

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.