« Boire à tire­la­ri­got… »

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Magdimanche - Ga­vin’s Cle­mente Ruiz

Le prin­temps est ar­ri­vé, on a soif ! Boire comme un trou, boire cul­sec, boire à ti­re­la­ri­got, les ex­pres­sions au­tour de la bois­son sont nom­breuses. La der­nière m’a par­ti­cu­liè­re­ment in­té­res­sé car je ne voyais pas du tout ce qu’était un la­ri­got. Mon La­rousse m’ex­plique qu’il s’agit d’un « jeu d’orgue imi­tant la flûte », ou tout sim­ple­ment d’une « pe­tite flûte pas­to­rale ». Il s’agit donc d’un ins­tru­ment de mu­sique.

Bien, mais main­te­nant, que fait­on ? Je file voir mon Robert (pas de ja­loux), qui, là, m’ex­plique qu’il s’agit d’une ex­pres­sion dé­jà pré­sente au XVIE siècle. Quand on boit à ti­re­la­ri­got, on boit en grande quan­ti­té. On a aussi pu dire « à tire­flûte », voire « à tire­pi­peau ». Faut­il croire que les joueurs de flûtes des ban­quets ra­be­lai­siens d’au­tre­fois étaient de gros bu­veurs ?

On a aussi pu rap­pro­cher la po­si­tion du joueur de flûte de celle du bu­veur. Peut­être, mais

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.