Saint Marc au­tre­ment

L’au­teur ita­lien San­dro Ve­ro­ne­si pro­pose une ana­lyse lit­té­raire de l’évan­gile de saint Marc. Éclai­rant.

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Magdimanche - Ré­mi Bon­net re­mi.bo­net@cen­tre­france.com

San­droVe­ro­ne­si l’avoue lui­même : il n’est ni his­to­rien, ni théo­lo­gien, et ne croit pas en Dieu. Ça ne l’em­pêche pas de « s’at­ta­quer », avec son nou­vel es­sai, Se­lon saint Marc, à un mo­nu­ment de la culture oc­ci­den­tale : l’évan­gile de saint Marc. Rien que ça. Il faut bien l’avouer : cette ap­proche non­aca­dé­mique est à la fois une force et une fai­blesse.

Les stricts gar­diens de la tra­di­tion bi­blique n’ap­pren­dront rien de nou­veau, ils se­ront même un peu se­coués par cer­taines af­fir­ma­tions pé­remp­toires et pas vrai­ment étayées. Les autres dé­cou­vri­ront ce texte sous un autre angle, plus lit­té­raire, qua­si­ment ico­no­claste.

Sous la plume de l’écri­vain, l’évan­gé­liste re­prend vie, et se trans­forme en homme d’ac­tion, prêt à tout pour conver­tir les païens à la nou­velle re­li­gion.

À la fois ra­fraî­chis­sant et ir­ri­tant

San­dro Ve­rone n’hé­site pas, entre autres fantaisies, à com­pa­rer l’évan­gile à un scé­na­rio de film d’ac­tion à la Quen­tin Ta­ran­ti­no. Une ma­nière pour lui de faire res­sor­tir la mo­der­ni­té d’un texte pour­tant exigeant.

Ce genre d’af­fir­ma­tions peut faire sou­rire, tant elles pa­raissent en dé­ca­lage avec des siècles d’ana­lyses scru­pu­leuses. C’est ce qui rend ce livre à la fois ra­fraî­chis­sant et un brin ir­ri­tant. À vous de voir…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.