Une le­çon qui ser­vi­ra pour l’ave­nir

Le Stade Au­rilla­cois s’in­cline à Biar­ritz (41­8)

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Sports auvergne - Nour­re­dine Re­gaieg

Ca­pable de faire dou­ter Biar­ritz jus­qu’à la pause, la jeu­nesse au­rilla­coise n’est mal­heu­reu­se­ment pas par­ve­nue à te­nir en se­cond mi­temps avec au fi­nal une lourde dé­faite.

Entre l’es­sai ins­crit par Vac­ca­ril qui a per­mis au Stade Au­rilla­cois de prendre le score à la 19e minute (3­8) et ce­lui plan­té par Va­ka à l’heure de jeu (41­8), les Can­ta­liens au­ront en­cais­sé un très sé­vère 38­0. Qua­rante mi­nutes com­pli­quées pour les hommes de Je­re­my Da­vid­son et Thier­ry Peu­chles­trade mais du­rant les­quelles ils au­ront éga­le­ment mon­tré de bonnes choses.

Parce qu’entre le pre­mier es­sai avec les pros du troi­sième ligne ar­ri­vé du Ra­cing 92 l’été der­nier et la pause, force est de consta­ter que les Can­ta­liens ont réus­si à in­quié­ter le BO au point de faire taire le pu­blic d’un stade Agui­lé­ra bien gar­ni pour la der­niè­ re à do­mi­cile de ses pro­té­gés. Mal­gré quelques ap­proxi­ma­tions sur­tout sur les ren­vois, les rouge et bleu sont par­ve­nus à pri­ver les Biar­rots de bons bal­lons à ex­ploi­ter.

« On a réus­si à les em­pê­cher de mettre leur jeu en place tout au long de la pre­mière mi­temps, ana­ly­sait Théo Na­nette après la par­tie. Ils avaient gros à jouer et je pense qu’ils ont pris une souf­flante à la pause et ils sont re­ve­nus avec d’autres in­ten­tions. On n’est plus par­ve­nus à blo­quer leur jeu et ils ont su ex­ploi­ter la moindre er­reur de notre part. À chaque fois qu’ils se sont mis dans l’avan­cée, ça fi­nis­sait der­rière les po­teaux. » Un constat un peu à l’image de la sai­son du Stade Au­rilla­cois en dé­pla­ce­ment comme n’ont pas man­qué de le sou­li­gner les Can­ta­liens à la sor­tie des vestiaires.

Face à la fu­ria biar­rote, Maxime Pe­tit­jean et ses hommes ont cé­dé à quatre re­prises entre la 47e minute et l’heure de jeu. Un re­tard trop dif­fi­cile à com­bler pour des Can­ta­liens qui ont quand même ten­té de ré­agir du­rant les 20 der­nières mi­nutes.

Dé­jà tour­né vers Dax

Grâce à un ri­deau dé­fen­sif qui a re­trou­vé un peu d’im­per­méa­bi­li­té et à un jeu qui se re­met­tait pe­tit à pe­tit en place, les Au­rilla­cois sont re­ve­nus à re­ve­nir s’ins­tal­ler dans le camp du BO sans tou­te­fois par­ve­nir à re­fran­chir la ligne.

Peu im­porte. L’es­sen­tiel est ailleurs. Mal­gré la large dé­faite, la jeu­nesse sta­diste a mon­tré de belles choses. Même s’il reste du tra­vail. Main­te­nant, reste à clore ce cham­pion­nat de la plus belle des ma­nières face à Dax sur la pe­louse de Jean­al­ric, di­manche.

ME­NEUR. Même dans les mo­ments dif­fi­ciles, Adrien Pé­lis­sié n’a pas hé­si­té à al­ler dé­fier la rude dé­fense biar­rote. PHO­TO PQR

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.