« En ba­ver des ronds de cha­peau »

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Magdimanche - Ga­vin’s Cle­mente Ruiz Ga­vin’s Cle­mente Ruiz. Il est l’au­teur de J’y suis, j’y reste, une pe­tite an­tho­lo­gie des ex­pres­sions de notre his­toire (Al­bin Mi­chel), Les coups de foudre qui ont fait l’his­toire (La li­brai­rie Vui­bert) et Le Fin Mot des ex­pres­sions

Bon, al­lez, on y croit, on y croit, c’est bien­tôt l’été. Plus qu’un mois avant la sor­tie des classes, l’odeur de la crème so­laire et du sable qui colle à la peau, et autres pe­tits plai­sirs de l’été. Nous al­lons pou­voir aus­si res­sor­tir maillots de bains et lu­nettes de so­leil, mais aus­si nos plus beaux cha­peaux. Une ex­pres­sion m’a at­ti­ré ces der­niers jours. Pour­quoi dit­on « en ba­ver des ronds de cha­peau » ? cette ver­sion ne se­rait qu’une dé­for­ma­tion lu­dique et eu­pho­nique des ronds de cha­peau qu’on nom­mait pré­ci­sé­ment au­pa­ra­vant des ronds de… plomb ! Vous sui­vez tou­jours ?

Il faut re­mon­ter à l’époque où les bor­dures de cha­peau étaient alour­dies par ces ronds de plomb afin de main­te­nir la forme par­faite de ces coiffes. En ba­ver des ronds de cha­peau, c’est tou­jours dans le re­gistre vul­gaire, l’image d’au­trui en train de di­gé­rer et de se sou­la­ger de ces mor­ceaux mé­tal­liques aux formes dif­fi­ciles à ex­traire.

Je ne vous fais pas de des­sin, mais vous ima­gi­nez la dou­leur ! Bref, met­tez une cas­quette ou un bé­ret, ça fait moins mal !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.