Vir­gi­nie Des­pentes puis­sance 3

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Magdimanche - Ré­mi Bon­net

Au foot­ball, on ap­pelle ça un hat-trick.

C’est ce qu’a réus­si Vir­gi­nie Des­pentes, dans le do­maine de la lit­té­ra­ture, avec sa tri­lo­gie Ver­non Su­bu­tex, qui vient de se ter­mi­ner avec la pu­bli­ca­tion du troi­sième – et ul­time – vo­let.

Là en­core, l’au­teur s’est sur­pas­sée avec cette sa­ga qui sonde, avec une in­croyable acui­té, les failles les plus béantes de la so­cié­té fran­çaise.

Tout ce­ci par le biais de ceux qui en sont ex­clus : chô­meurs, mar­gi­naux vo­lon­taires, et… les femmes qui, ici, se heurtent vio­lem­ment à un monde en­ core ré­gi par les hommes.

Ces per­son­nages, on ne les trouve nulle part ailleurs dans la lit­té­ra­ture « mains­tream » fran­çaise. Mais ils existent vrai­ment, et pas seule­ment sur le pa­pier. On sent leur souffle à tra­vers les pages, leur déses­poir comme leurs joies pas­sa­gères.

At­ti­rants et sub­ver­sifs

Ils ne rem­plissent au­cune fonc­tion pré­cise dans notre so­cié­té si prag­ma­tique, ils ne sont porte­pa­role d’au­cune cause ou théo­rie, et c’est ce qui les rend tel­le­ment at­ti­rants et sub­ver­sifs.

Ici, le per­son­nage prin­ci­pal, Ver­non, gou­rou in­for­mel qui ras­semble ses adeptes lors de longues ses­sions de « conver­gence », est confron­té aux at­ ten­tats de Pa­ris et à la ter­reur pure d’une époque qui traque les plus faibles.

Et si la conclu­sion de l’his­toire, abrupte, peut pa­raître un brin dé­ce­vante, elle est, tout compte fait, plu­tôt lo­gique et sans illu­sions.

On rêve main­te­nant d’une adap­ta­tion au ci­né­ma, ou en sé­rie, mais qui ose­ra s’at­ta­quer à un tel mo­nu­ment mo­derne sans l’édul­co­rer ou le tra­hir ? Dans le contexte ac­tuel, seule la lit­té­ra­ture per­met d’al­ler aus­si loin…

Ver­non Su­bu­tex. Par Vir­gi­nie Des­pentes, Gras­set, 400 pages, 19,90 €.

PHO­TO J.-F. PAGA

DOUÉE. Vir­gi­nie Des­pentes, un grand écri­vain mo­derne.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.