Eric Vuillard dé­monte les pe­tits res­sorts des grands évé­ne­ments

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Magdimanche - Jean-marc Laurent jean-marc.laurent@cen­tre­france.com

Prix Via­latte 2017 pour 14 juillet, où il chro­ni­quait cette jour­née par­ti­cu­lière de 1789, Eric Vuillard plonge son nou­veau ré­cit his­to­rique, L’ordre du jour, dans les cou­lisses de l’an­schluss, l’an­nexion de l’au­triche par l’al­le­magne en 1938. Vuillard dé­cor­tique l’en­chaî­ne­ment qui a me­né à la dic­ta­ture na­zie à tra­vers un ré­cit qu’il dé­bute le 20 fé­vrier 1933. Ce jour­là 24 pa­trons al­le­mands, « cler­gé de la grande in­dus­trie », sont réunis au Reichs­tag avec de hauts di­gni­taires na­zis, dont Goe­ring. Une réunion « inau­gu­rale » qui dé­cide du fi­nan­ce­ment du par­ti na­tio­nal­so­cia­liste et ouvre ain­si les « portes de l’en­fer ». En marge de l’his­toire, voire de ses lé­gendes, Eric Vuillard traque la suc­ces­sion de pe­tites com­pro­mis­sions, ra­conte et in­carne les pe­tits ac­co­mo­de­ments et coups de force qui ac­com­pagnent l’avan­cée du rou­leau com­pres­seur de la pro­pa­gande. « Les grands évé­ne­ments ont quelque fois de pe­tits res­sorts » nous dit Vuillard et avec Chur­chill que « les plus grandes ca­tas­trophes s’an­noncent sou­vent à pe­tit pas ». Les pièces du pro­cés du Nu­rem­berg lui per­mettent de re­cons­ti­tuer fi­dè­le­ment cer­tains dia­logues scru­pu­leu­se­ment no­tés à l’époque par des sribes qui écri­vaient l’his­toire en marche qui se rê­vait glo­rieuse. Par com­mo­di­té, les grandes dé­mo­cra­ties eu­ro­péennes ont dé­tour­né les yeux. Un livre comme une mise en garde. « On ne tombe ja­mais deux fois dans le même abîme. Mais on tombe tou­jours de la même ma­nière » pré­vient Vuillard. Eric Vuillard, Actes sud, 16€.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.