Ce fut chaud pour Su­chaud and co !

La pre­mière jour­née a ré­ser­vé des sur­prises, hier sur la place des Bu­ghes

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Sports pétanque - Ar­naud Clergue Twit­ter : ar­naud – clergue

La pre­mière jour­née du Na­tio­nal de Cler­mont-fer­rand a été mar­quée, hier, par un su­perbe 16e de fi­nale où la tri­plette Usai-su­chaud-de­muth s’en est sor­tie de jus­tesse. Suite de la com­pé­ti­tion au­jourd’hui avec les hui­tièmes de fi­nale.

Il n’y a qu’à voir le monde au­tour des cadres lorsque la tri­plette UsaiSu­chaud­de­muth s’avance pour s’en convaincre. Il n’y a pas de doute, il s’agit bien là de l’at­trac­tion prin­ci­pale de 23e Na­tio­nal de Cler­mont­fer­rand. Phi­lippe Su­chaud, c’est un peu le « Griez­mann » de la pé­tanque, l’un des prin­ci­paux porte­dra­peau de la boule fran­çaise.

Onze fois cham­pion du monde, re­cord­man de nombre de vic­toires au Mas­ters (8 titres), le Mont­lu­çon­nais pos­sède l’un des plus beaux pal­ma­rès. Mais à la pé­tanque, un pe­di­gree, même long comme le bras, ne vous as­sure ja­mais la vic­toire d’avance. La tri­plette Usai­su­chaudDe­muth a failli en faire l’amère ex­pé­rience, hier sur la place des Bu­ghes. La faute à des Mou­li­nois Dja­mah­sin­ge­ry­ra­ko­tia­ri­niai­na par­ti­cu­liè­re­ment ins­pi­rés en 16es de fi­nale. Le ti­reur d’ori­gine mal­gache en­chaî­nait les car­reaux, ses deux com­pères as­su­raient à la pointe. Ré­sul­tat, une ren­contre très ser­rée et in­dé­cise jus­qu’au bout. À 10­10 au bout de douze mènes, nul ne pou­vait pro­nos­ti­quer le vain­queur. Il fal­lait un der­nier jet de bou­chon un peu man­qué de la part des Mou­li­nois mais par­fai­te­ment né­go­cié par Su­chaud et consorts, pour voir la par­tie tour­ner en fa­veur des pen­sion­naires d’ar­lanc. Un match piège par ex­cel­lence comme l’a ex­pli­qué Phi­lippe Su­chaud après la ren­contre.

« Hon­nê­te­ment je m’at­ten­dais à une par­tie moins ser­rée. Ra­ko­tia­ri­niai­na a très bien ti­ré. Le mi­lieu a par­fai­te­ment joué son rôle. Je pen­sais qu’ils cra­que­raient un pe­tit peu plus. De notre cô­té, nous n’avons pas su en pro­fi­ter. Quelques fois, nous nous sommes re­trou­vés avec un avan­tage de trois ou quatre boules sans for­cé­ment pro­fi­ter de ces belles mènes. » Lu­cide donc, mais confiant éga­le­ment avant les hui­tièmes au­jourd’hui que les so­cié­taires d’ar­lanc abor­de­ront avec l’éti­quette de fa­vo­ris.

Car il faut bien le dire, le pla­teau de cette 23e édi­tion semble moins re­le­vé que les an­nées pré­cé­dentes. D’au­tant que Ja­li­conHé­rin­lam­ber­ger, les fi­na­listes de 2016, se sont fait sur­prendre dès les sei­zièmes par Mou­ton, Cla­ra et Co­pin. Il n’y a éga­le­ment plus de tri­plettes mal­gaches en lice. Les der­niers re­pré­sen­tants in­su­laires Ran­dria­na­ri­son­ra­ha­ri­son­an­driant­si­va ont été éli­mi­nés en 16es par Ber­nard­ol­mos­rey­nard.

At­ten­tion donc aux pièges et aux sur­prises !

AC­CRO­CHÉS. Phi­lippe Su­chaud, Do­mi­nique Usai et Vincent De­muth ont failli pas­ser à la trappe dès les 16es de fi­nale après une par­tie com­pli­quée face aux Mou­li­nois Dja­mah-sin­ge­ryra­ko­tia­ri­niai­na. PHO­TO RI­CHARD BRU­NEL

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.