Cap sur les îles d’au­vergne

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - La une - Vé­ro­nique Met­tey vé­ro­nique.met­tey@cen­tre­france.com Al­ler plus loin. Pour en sa­voir plus sur Doublevébé et les aven­tures d’ima­go Sé­koya : www.wbre­cup.com Les Îles d’au­vergne, édi­tion Doublevébé, 25 €, avec une carte de l’ar­chi­pel.

■ CARNETS. Le livre Les Îles d’au­vergne par Ima­go Sé­koya, réunis­sant les carnets de voyage d’un en­to­mo­lo­giste né de l’ima­gi­na­tion de Franck Wa­tel et Paul Bas­se­lier, a fait un car­ton à sa sor­tie en 1993. Épui­sé de­puis quatre ans, il vient d’être ré­édi­té.

■ REN­CONTRE. Re­tour sur cette belle his­toire et im­mer­sion dans cette Au­vergne, de­ve­nue un ex­tra­or­di­naire ar­chi­pel après une mon­tée des eaux, avec Franck Wa­tel, l’un des deux au­teurs, pré­sent à Cler­mont pour une dé­di­cace.

C’est une his­toire qui a com­men­cé en Au­vergne en 1989 de notre ère ou, si l’on pré­fère, en 230 après la mon­tée des eaux (on dit aus­si « 230 a.m.e. »). Des aven­tures ra­con­tées il y a plus de vingt ans dans Les Îles d’au­vergne par Ima­go Sé­koya, per­son­nage dont des ma­nus­crits au­raient été re­trou­vés en Haute-loire. Le livre, épui­sé de­puis plus de quatre ans, est ré­édi­té. Re­tour sur ces an­nées avec l’un de ses au­teurs, Franck Wa­tel.

Le cèdre du Li­ban du jar­din Le­coq, à Cler­mont­fer­rand a ten­du ses bras pour l’oc­ca­sion sur 20 mètres d’en­ver­gure afin d’ac­cueillir plus de vingt ans d’his­toire. Sur cette bâche blanche étaient ré­su­més les 70 carnets d’ima­go Sé­koya, un en­to­mo­lo­giste né de l’ima­gi­na­tion de Franck Wa­tel et Paul Bas­se­lier à la fin des an­nées 80.

Cette an­née­là, les deux amis qui ont en com­mun leur for­ma­tion de gra­phistes s’ins­tallent à Vals­leC­has­tel, en Haute­loire, non loin de Paul­ha­guet. Au fond de ce jar­din du Li­vra­dois, ils dé­couvrent

les pre­miers ma­nus­crits d’ima­go Sé­koya, jeune homme em­bar­qué par des scien­ti­fiques en 239 après la mon­tée des eaux sur la Ba­leine d’ewent, un vais­seau d’ex­plo­ra­teurs.

« On re­con­naît des lieux », ex­plique Franck Wa­tel, mais ils sont trans­fi­gu­rés. La ville de Saugues s’ap­pa­rente plus à Con­car­neau ; La Chaise­dieu, de­ve­nue un port, res­semble à l’île ven­déenne de Noir­ mou­tier ; la « baie d’al­lègre » est le point de dé­part de l’ex­pé­di­tion ; le puy de Dôme voit pas­ser des ba­teaux à ses pieds…

Ils éditent un ca­len­drier où l’au­vergne est un ar­chi­pel suite à ce dé­luge qui en­glou­tit tout ce qui ne dé­passe pas 1.000 mètres. « Comme di­sait Via­latte, il est temps d’in­ven­ter des îles ! », s’amuse l’au­teur, qui en est friand.

Les deux com­parses, connus sous le vo­cable de Doublevébé passent en­suite à l’édi­tion d’un livre : Les Îles d’au­vergne. « Il fal­lait pu­blier ces carnets de voyage ».

La première édi­tion sort le 3 oc­tobre 1993. Un deuxième tome, L’ar­chi­pel ibé­rique voit le jour en 1995 ; un troi­sième, La Grande Île des Ro­cheuses, en 1998. Mais c’est le pre­mier qui car­tonne. Ti­ré à 3.000 exem­plaires, Les Îles d’au­vergne est ré­édi­té deux fois.

« Je crois que nous en avons ven­du 9.000 », cal­cule Franck Wa­tel. De­puis quatre ans, on ne le trou­vait même plus en ver­sion ma­nus­crite (il existe en ver­sion e­book). Ou alors à des ta­rifs plus éle­vés sur In­ter­net, ce qui n’était pas du goût du concep­teur.

Sous la pres­sion de Fred Por­cile, de la li­brai­rie spé­cia­li­sée Es­prit BD, à Cler­mont­fer­rand, et pour lui faire plai­sir à l’oc­ca­sion des vingt ans de cette ins­ti­tu­tion cler­mon­toise, Franck Wa­tel dé­cide de ré­édi­ter Les Îles d’au­vergne. Bien lui en a pris. Di­manche der­nier, l’au­teur a pas­sé trois heures en dé­di­caces. « C’est comme si on avait sor­ti le der­nier As­té­rix ! », se ré­jouit le li­braire de la rue Saint­es­prit. « Il y avait une vraie at­tente ».

La tranche n’est plus en cou­leur mais la nou­velle ver­sion est en­ri­chie de nou­velles his­toires, sur­tout de­puis qu’ima­go est al­lé sur Mars ! On a re­trou­vé son sca­phandre et, mo­der­ni­té oblige, un disque dur et des traces d’images que le la­bo­ra­toire « Vals Tech­lab » s’at­tache à ana­ly­ser, res­ti­tuer…

Les « fouilleurs » ont même dé­cou­vert un « ta­pus­crit », jour­nal de bord d’ima­go Sé­koya… Sur place, on peut em­prun­ter un sen­tier de dé­cou­verte pour voir les fouilles… Et dé­cou­vrir bien d’autres choses dans cette ré­si­dence d’ar­tistes où le pro­prié­taire des lieux four­mille tou­jours d’idées (voir ci­contre). Comme il y a plus de vingt­cinq ans.

« Comme di­sait Via­latte, il est temps d’in­ven­ter des îles ! »

DO­CU­MENT DOUBLEVÉBÉ RÉCUP

FRANCK WA­TEL. Pas­sion­né de mer, amou­reux des îles… d’au­vergne et d’ailleurs. PHOTO PIERRE COUBLE

Opinions

Comments

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.