Et si vous ten­tiez le « pet-sit­ting » cet été ?

Voi­ci quelques pistes de ré­flexion pour faire gar­der Mé­dor et Mis­ti­grette pen­dant vos va­cances

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Puy-de-dôme actualité - Cla­ra Sou­ty Contacts utiles. Ani­mal fu­té : https ://www.ani­mal-fute.com/ac­cueil­new.html. Ani­mo­va­cances : ani­mo­va­cances.fr. Ani­fa­mi­ly : www.ani­fa­mi­ly.fr ou au 01.46.74.06.10. Dog­va­cances : www.dog­va­cances.fr. Ani­maute : www.ani­maute.fr. L’au­berge de Ro­mag

À l’ap­proche de l’été, les pro­prié­taires de chien et de chat s’in­quiètent. Pré­pa­rer vos va­cances, c’est aus­si pré­pa­rer les leurs. Ras­su­rez­vous, des so­lu­tions existent.

Chaque an­née, trou­ver un foyer d’adop­tion à vos ani­maux de com­pa­gnie pen­dant l’été s’an­nonce comme un dé­fi. Grâce à l’ex­plo­sion de so­lu­tions pro­po­sées, lais­ser vos com­pa­gnons à quatre pattes le temps de votre ab­sence de­vient plus fa­cile… et moins stres­sant.

Le « pet-sit­ting ». Le 1 « pet­sit­ting », nom de bap­tême dé­ri­vé de « Ba­by­sit­ting », est très en vogue en ce mo­ment. Que ce soit à do­mi­cile ou en fa­mille d’ac­cueil, les « pet­sit­ters » sont de plus en plus nom­breux. Moins cher que les pen­sions ani­males tra­di­tion­nelles, le concept im­plique tout de même une com­pen­sa­tion fi­nan­cière (entre cinq et dix eu­ros la jour­née).

Si l’offre semble al­lé­chante, il faut tou­te­fois res­ter vi­gi­lant sur les an­nonces pro­po­sées. Pour ren­for­cer la confiance, des sites spé­cia­li­sés comme « Ani­fa­mi­ly », « dog­va­cances » ou « Ani­maute » offrent une sé­lec­tion d’in­ter­ve­nants, par­fois choi­sis sous la di­rec­tion d’un vé­té­ri­naire.

Le site « Ani­maute » le constate, « de­puis sa créa­tion en 2009, le marché du “pet­sit­ting” est en pleine ex­pan­sion ». Quelques clics per­mettent au­jour­ d’hui de trou­ver un « pet­sit­ter » adap­té à vos cri­tères. Un conseiller pré­cise : « Le “pet­sit­ting” a l’avan­tage de trou­ver une per­sonne “sur me­sure” ». Pour faire face aux craintes des uti­li­sa­teurs, le site a mis en place de mul­tiples ga­ran­ties et des ren­contres phy­siques avec le « pet­sit­ter » afin que vous par­tiez l’es­prit tran­quille. Zoé, « pet­sit­ter » de­puis plus d’un an, ex­plique qu’elle a trou­vé dans ce nou­veau concept un moyen de « com­bi­ner l’en­vie d’ai­der et l’amour des ani­maux ».

Et d’ajou­ter : « L’avan­tage, c’est le contact de proxi­mi­té. C’est pri­mor­dial pour le “pet­sit­ter” et le pro­prié­taire. En plus, les ani­maux sont ac­cueillis dans des en­vi­ron­ne­ments qui ne dif­fèrent pas outre me­sure des condi­tions dans les­quelles ils vivent ha­bi­tuel­le­ment ».

L’en­tou­rage. L’autre 2 op­tion, la moins coû­teuse, est de confier votre ani­mal à quel­qu’un de votre en­tou­rage. Gra­tuite et ras­su­rante, ce n’est pas tou­jours le plus simple à or­ga­ni­ser. Sur­tout si votre cercle fa­mi­lial n’est pas fan de com­pa­gnie ani­male. Ou part aus­si en va­cances !

La garde entre par­ti­cu­liers. 3 Les sites in­ter­nets d’échange de garde d’ani­maux entre par­ti­cu­liers pros­pèrent. « Ani­mal fu­té » et « ani­mo­va­cances » pro­posent ce type de ser­vices. Ces sites per­mettent de mettre en lien des par­ti­cu­liers d’une même zone géo­gra­phique pour conve­nir d’un échange gra­tuit de garde d’ani­maux.

La pen­sion new-look. 4 Les pen­sions pour les ani­maux ne sont pas nou­velles. Mais pour concur­ren­cer les nou­velles offres d’in­ter­net, elles misent dé­sor­mais sur un en­ca­dre­ment plus of­fi­ciel et une qua­li­té su­pé­rieure.

Les for­mules de luxe adap­tées sur me­sure à votre ani­mal sont plus fré­quem­ment pro­po­sées.

Au­tour de Cler­montFer­rand, l’au­berge de Ro­ma­gnat (pour chat uni­que­ment), la pen­sion « chien et chat 63 » ou en­core « Ca­ni cat’s 3000 » avancent des ar­gu­ments sur la qua­li­té qui, se­lon eux, jus­ti­fie des prix un peu plus éle­vés (mi­ni­mum dix eu­ros pour un chat et dix­sept pour un chien). Pris d’as­saut pen­dant la pé­riode es­ti­vale, ces éta­blis­se­ments peuvent af­fi­cher com­plet.

Ils partent avec vous. Si 5 au­cune des so­lu­tions évo­quées ne vous est ac­ces­sible, la cam­pagne « Ils partent avec nous » donnent des conseils pour réus­sir vos va­cances même avec vos ani­maux de com­pa­gnie.

PAR­TIR SEREIN. De la pen­sion pour ani­maux au « pet-sit­ting », il existe des so­lu­tions pour faire gar­der ses ani­maux pen­dant les va­cances. PHOTO D’AR­CHIVES STÉPHANIE PARRA

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.