Sa­mir Tou­mi pose la ques­tion de l’ef­fa­ce­ment de l’iden­ti­té

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Puy-de-dôme actualité - Pratique. L’ef­fa­ce­ment de Sa­mir Tou­mi (édi­tions Bar­zakh) Bro­ché 17 eu­ros. En vente à la li­brai­rie Les Vol­cans (80 Bou­le­vard Fran­çois­mit­ter­rand, Cler­mont-fer­rand).

Après « Al­ger, le cri » son pre­mier ré­cit édi­té par Bar­zakh en 2013, l’écri­vain al­gé­rien Sa­mir Tou­mi pré­sen­tait hier à la li­brai­rie les Vol­cans son der­nier ro­man « L’ef­fa­ce­ment » sor­ti en 2016.

Il est de ces écri­vains tels que Pa­trick Mo­dia­no dont chaque ou­vrage semble au­tant de va­ria­tions sur un même thème. Sa­mir Tou­mi n’a écrit que deux fic­tions, mais dé­jà une trame semble se des­si­ner entre Al­ger, le cri et L’ef­fa­ce­ment. Tous les deux posent la ques­tion de l’iden­ti­té et de la cons­truc­tion de celle­ci par la pa­role. « Avant de par­ler, un en­fant cri. C’est la pre­ mière ma­nière pour lui de se sen­tir exis­ter » ex­plique l’au­teur. Mais si Al­ger, le cri par­lait des sens et du dé­sir de vivre, L’ef­fa­ce­ment traite de la dif­fi­cul­té d’exis­ter dans l’ombre des idoles de la ré­vo­lu­tion al­gé­rienne. Le jour de ses 44 ans, le nar­ra­teur ne voit plus son re­flet dans le mi­roir. Il dé­cide d’al­ler voir un thé­ra­peute qui lui an­nonce qu’il souffre, comme tous les fils d’an­ciens com­bat­tants de la guerre d’al­gé­rie, du « syn­drome de l’ef­fa­ce­ment ».

RO­MAN. Par la fic­tion, par­ler d’une gé­né­ra­tion si­len­cieuse.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.