REPÈRES

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Magdimanche -

Éco­no­mie. Plus d’une cen­taine de longs mé­trages d’ani­ma­tion ont été pro­duits en France de­puis l’an 2000 contre tren­te­huit entre 1930 et 1995. Le sec­teur com­prend une cen­taine d’en­tre­prises qui em­ploient 5.300 sa­la­riés (2014). Box-of­fice. Les des­sins ani­més en images de syn­thèse sont les plus po­pu­laires : Ar­thur et les Mi­ni­moys (6,3 mil­lions d’en­trées en France), As­té­rix et le do­maine des dieux (3 mil­lions), Pour­quoi j’ai man­gé mon père (2,4 mil­lions). Sans images de syn­thèse, Ki­ri­kou et les bêtes sau­vages a réuni 2 mil­lions de spec­ta­teurs. For­ma­tion. Un ré­seau des écoles fran­çaises de ci­né­ma d’ani­ma­tion, le RECA, re­groupe vingt-cinq écoles re­con­nues en France et à l’étran­ger (www.re­caa­ni­ma­tion.com). Té­lé. L’ani­ma­tion est le pre­mier genre au­dio­vi­suel ex­por­té de­vant les do­cu­men­taires et les fic­tions. Les sé­ries d’ani­ma­tion re­pré­sentent un tiers du chiffre d’af­faires à l’étran­ger des pro­grammes té­lé.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.