Lo­riane Ceys­sat la joue bien tac­ti­que­ment

Mor­gane Cos­ton lâ­chée dans la der­nière des­cente

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Sports Auvergne - Ra­phaël Ro­chette

Même quand le cir­cuit est sé­lec­tif, une course peut se ga­gner en des­cente.

Lo­riane Ceys­sat, la Cler­mon­toise li­cen­ciée dans le Loi­ret, au VC Cas­tel­neu­vien, l’a prou­vé hier à Vertolaye, en se jouant de sa par­te­naire d’échap­pée, Mor­gane Cos­ton, plus crain­tive quand il faut dé­va­ler de fortes pentes.

En tête du dé­but à la fin sur ce par­cours érein­tant, em­prun­tant les pre­mières rampes du col du Béal, les deux jeunes femmes se connaissent par coeur. Elles étaient co­équi­pières il y a moins de deux ans au Vé­lo Club Am­ber­tois. Et Lo­riane sa­vait qu’elle de­vait mieux ma­noeu­vrer sur le plan tac­tique pour al­ler cher­cher son pre­mier bou­quet de l’an­née.

«Phy­si­que­ment, elle (Mor­gane) est au­des­sus. Elle était meilleure que moi dans la mon­tée, mais elle ne m’a pas at­ta­qué. Du coup, j’en ai pro­fi­té », ex­pli­quait l’au­ver­gnate de l’équipe de Di­vi­sion na­tio­nale de la ré­gion Centre.

« Je sais que Mor­gane a un peu de mal en des­cente. Elle a vrai­ment peur. Alors je suis pas­sée de­vant dans la der­nière des­cente et j’ai fait le trou comme ça. J’ai pris vite fait quelques mètres et après il n’y avait plus qu’à sprin­ter jus­qu’à l’ar­ri­vée (si­tuée au pied de la côte, ndlr), ajou­tait la lau­réate.

Son ad­ver­saire, mal­heu­reuse jus­qu’au bout, a en plus dé­raillé en vue de la ban­de­role et a fran­chi la ligne à pied. Mais c’est bien l’ul­time des­cente qui a fait la dif­fé­rence...

DUO. Mor­gane Cos­ton (ici en tête) et Lo­riane Ceys­sat ont rou­lé roue dans roue toute la course. Sauf dans l’ul­time des­cente sur Vertolaye, quand Lo­riane a at­ta­qué. PHOTO RA­PHAËL RO­CHETTE

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.