Du Mo­zart à très haute den­si­té

L’en­lè­ve­ment au sé­rail en mode court et par­ti­ci­pa­tif

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Puy-de-dôme - Pierre-oli­vier Feb­vret Pra­tique. Au­jourd’hui en­core 15 h 30, vrai­ment pour toute la fa­mille. De 14 € à 30 €. www.or­chestre-au­vergne.fr

L’opé­ra de Mo­zart, L’en­lè­ve­ment au sé­rail, dans l’adap­ta­tion courte (mais bonne) de Gilles Ri­co… Un réel suc­cès grâce au coup de pouce d’un pu­blic d’hu­meur chan­tante. C’était hier, à l’opé­ra de Cler­mont, à l’ini­tia­tive de l’or­chestre d’au­vergne.

Or­chestre d’au­vergne a trou­vé une so­lu­tion pour ceux qui ont des pro­blèmes avec l’opé­ra pour des ques­tions de lon­gueur, de langue, de lan­gage. Et pour la mu­sique, ça reste du Mo­zart… avec de la vi­gueur au bon mo­ment, de la pro­fon­deur au bon en­droit, avec des airs stra­to­sphé­riques et des choeurs pen­sés tels des hymnes à la vie.

Il pro­po­sait (*), hier (et en­core au­jourd’hui, 15 h 30), à l’opé­ra­théâtre de Cler­mont l’en­lè­ve­ment u sé­rail… dans une adap­ta­tion en­le­vée et une mise en es­pace de Gilles Ri­co. Une ver­sion courte (1 heure), dense, dans un dé­but d’am­biance an­nées 60 et un fran­çais un brin ac­tua­li­sé et qui garde tout l’es­prit de Mo­zart, son hu­mour, son émo­tion, ses mes­sages : la li­ber­té d’ai­mer, le droit des femmes, le plai­sir de l’exo­tisme…

Adrien Per­ru­chon, le jeune chef qui s’en­vole vers les plus hautes sphères, n’est pas avare de contrastes et de fougue. Il guide vaillam­ment l’or­chestre d’au­vergne épau­lé par des membres de l’or­chestre Sos­te­nu­to et de brillants chan­teurs qui jouent ha­bi­le­ment de la ca­ri­ca­ture : Pierre­antoine Chau­mien (Bel­monte), Mat­thieu Tou­louse (Os­min), Eguer­rand de Hys (Pre­dillo), Mar­lène As­sayag (Constance) et Dé­bo­rah Sa­la­zar. Le Cler­mon­tois Oli­vier Pa­pot, co­di­rec­teur d’athra & Cie offre sa voix au pa­cha Se­lim bon per­dant de cette « Tur­que­rie » de fa­çade.

Le ta­lent est sur la scène mais l’évé­ne­ment est dans la salle ; puisque sur cette forme opé­ra­tique in­édite, est ve­nu s’ac­co­ler le prin­cipe du concert par­ti­ci­pa­ tif. Une tren­taine de per­sonnes dans le pu­blic – après quelques séances de pré­pa­ra­tion – étaient conviées à chan­ter sept ex­traits dans cette ver­sion de poche mais très bien taillée. Suc­cès.

(*) En par­te­na­riat avec l’or­chestre de chambre de Pa­ris et le Phil­har­mo­nie de Pa­ris.

VOLTE-FACE. Adrien Per­ru­chon di­ri­geait aus­si le pu­blic dans quelques pas­sages choi­sis.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.