La pre­mière mo­ti­va­tion pour consom­mer au­tre­ment est pé­cu­niaire

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Magdimanche -

495 eu­ros : c’est ce que rap­porte en moyenne par Fran­çais et par an la consom­ma­tion col­la­bo­ra­tive. Le porte-mon­naie est le pre­mier mo­teur des consom­ma­teurs qui achètent un bien d’oc­ca­sion plu­tôt qu’un pro­duit neuf ou pré­fèrent le co­voi­tu­rage au train (257 eu­ros ga­gnés en moyenne). Tan­dis que la lo­ca­tion de son lo­ge­ment ou la re­vente d’un bien gonfle le por­te­feuille de 238 eu­ros. Se­lon l’étude de CSA pour Co­fi­dis (cré­dit à la consom­ma­tion), 87 % des adeptes cherchent à éco­no­mi­ser de l’ar­gent et 76 % à en ga­gner. Il ap­pa­raît, dans cette même en­quête, que la qua­si-to­ta­li­té de la po­pu­la­tion fran­çaise a eu re­cours au moins une fois à l’éco­no­mie col­la­bo­ra­tive : 95 % ont dé­jà pra­ti­qué le co­voi­tu­rage, ven­du un ob­jet ou loué un lo­ge­ment. À ce pro­pos, la Ville de Pa­ris est dé­ci­dée à se do­ter d’ou­tils pour contrô­ler l’« airbn­bi­sa­tion » des quar­tiers cen­traux de la ca­pi­tale. Près de 100.000 ap­par­te­ments sont dé­sor­mais pro­po­sés aux tou­ristes par le biais d’une cen­taine de plates-formes, dont 60 % par la plus cé­lèbre d’entre elles, Airbnb, et le phé­no­mène s’am­pli­fie de mois en mois. La préoccupation pé­cu­niaire n’est pas in­com­pa­tible avec le dé­sir de se sen­tir utile re­ven­di­qué par 41 % des son­dés. En même temps qu’on éco­no­mise, on peut nouer des re­la­tions, rendre ser­vice à un voi­sin, pri­vi­lé­gier l’usage sur la pro­prié­té par le troc par exemple qui reste néan­moins mar­gi­nal (3 %). L’achat d’oc­ca­sion re­pré­sente la pra­tique la plus cou­rante (76 %) de­vant la re­vente d’un bien dont on ne veut plus (71 %). L’achat grou­pé est par ailleurs en forte hausse (+13 %) et concerne 45 % des Fran­çais. Pour ce qui est des chauf­feurs pri­vés tels Uber ou Heetch, ils ap­pa­raissent comme prin­ci­pa­le­ment « fran­ci­liens » pour la plu­part des per­sonnes in­ter­ro­gées. Uber dont la sé­rie de scan­dales – pra­tiques dé­pla­cées et bru­tales dans l’en­tre­prise, ac­cu­sa­tions de har­cè­le­ment sexuel, vols d’in­for­ma­tions confi­den­tielles… – a fait chu­ter l’avis po­si­tif des uti­li­sa­teurs de 69 % à 43 %.

PHÉ­NO­MÈNE. La Ville de Pa­ris est dé­ci­dée à se do­ter d’ou­tils pour contrô­ler l’« airbn­bi­sa­tion » des quar­tiers cen­traux de la ca­pi­tale. PHO­TO AFP

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.