LA SE­MAINE DE

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Septième jour -

Mau­vaise nou­velle. Le quo­tient in­tel­lec­tuel des Oc­ci­den­taux au­rait bais­sé d’en­vi­ron quatre points du­rant la der­nière dé­cen­nie.

Prin­ci­pal res­pon­sable de

ce flé­chis­se­ment : la té­lé­vi­sion. Au­de­là de trois heures d’ex­po­si­tion par jour au pe­tit écran, nos neu­rones su­bi­raient un sé­rieux ra­mol­lis­se­ment. L’étude ne pré­cise pas en re­vanche si ceux qui font de la té­lé­vi­sion su­bissent la même ava­nie.

À l’évi­dence, non. De Cy­ril Ha­nou­na au roi Ar­thur, on sent bien que ceux qui sont dans la té­lé­vi­sion sont moins tou­chés que ceux qui sont de­vant. On sent même chez ces gens­là un cer­tain al­truisme pour éle­ver le dé­bat.

Même chose pour les

res­pon­sables des programmes qui ne sau­raient en rien cé­der à la fa­ci­li­té pour ob­te­nir de l’au­dience. Et tant pis si Arte et France 5 restent à la traîne avec des sé­ries ra­co­leuses sur les phi­lo­sophes du XVIIIE siècle.

Et puis la té­lé­vi­sion n’est plus la seule à for­ger les es­prits et les opi­nions. En plus des ré­seaux hert­ziens, il y a les ré­seaux so­ciaux qui sont à la sau­ve­garde de notre men­tal ce que DSK fut à la pro­tec­tion du fé­mi­nisme.

Alors, ne nous met­tons

pas Mar­tel en tête, comme on di­sait à Poi­tiers en 732… Quatre points de moins, ça al­lège pré­ci­sé­ment la tête.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.