C

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Sports -

ela a d’abord res­sem­blé à une dé­route, puis à une hu­mi­lia­tion. Au fi­nal, cer­tains peuvent voir ce­la comme une le­çon. À vous de choi­sir le bon mot. Cler­mont a été pu­ni et du­re­ment, mais lo­gi­que­ment rat­tra­pé par la réa­li­té, hier, à La Ro­chelle. Une im­pla­cable réa­li­té. Dans un sport de com­bat et de dé­fis, il faut com­battre et dé­fier et, hier, les Cler­mon­tois n’ont pas pla­cé le cur­seur de l’agres­si­vi­té et de l’en­vie aux ni­veaux né­ces­saires pour in­quié­ter La Ro­chelle.

Le cham­pion de France était at­ten­du. La Ro­chelle avait en ef­fet mis les pe­tits plats dans les grands pour son pre­mier match de la sai­son à do­mi­cile dans un stade De­flandre agran­di. La ré­cep­tion du cham­pion ne pou­vait pas mieux tom­ber pour les hommes de Col­la­zo qui ont lais­sé une note très sa­lée, une ar­doise in­dé­cente (51­20). Il fau­dra en­core comp­ter sur eux pour la qua­li­fi­ca­tion, voire un peu plus.

Cler­mont n’a ja­mais été dans le coup, n’a ja­mais été dans les bons coups. Pris à la gorge, agressé aux quatre coins du ter­rain, pu­ni aus­si par son manque de lu­ci­di­té et son in­dis­ci­pline, il a re­gar­dé La Ro­chelle ins­tal­ler son jeu, trou­ver trop fa­ci­le­ment des so­lu­tions et s’en­vo­ler inexo­ra­ble­ment. Et une fois au large, il n’était plus pos­sible de re­ve­nir sur les Ma­ri­times.

La dé­fense cler­mon­toise n’a pas trou­vé la clé et a ga­gné trop peu de duels pour pou­voir en­rayer le jeu de­bout et col­lec­tif de lo­caux évo­luant à leur main, maîtres du tem­po et des chan­ge­ments de rythme. Une équipe de L’ASM aux abon­nés ab­sents à l’image des sept es­sais en­cais­sés, dont six lors du pre­mier acte. Le ré­veil a fi­ni par son­ner tout bas et la ré­volte at­ten­due s’est faite en­fin jour, du­rant vingt der­nières mi­nutes plus équi­li­brées face à des Ro­che­lais qui avaient alors les mains en haut du gui­don. Cler­mont a mieux ter­mi­né oui, ins­cri­vant deux es­sais par Lee et Be­tham, mais il avait sur­tout tel­le­ment mal com­men­cé qu’il ne pou­vait pas ter­mi­ner aus­si mal.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.