Le corps de ferme dé­vas­té par le feu

Le lo­ca­taire, un agri­cul­teur ovin, était en­train d’em­mé­na­ger Un in­cen­die s’est dé­cla­ré, hier en fin d’après-mi­di, dans un bâ­ti­ment agri­cole au lieu-dit « La Plu­man­dière », à Sazeret, non loin de Mont­ma­rault.

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Région Faits Divers - Tho­mas Ri­bierre @Tho­masri­bierre

C’est l’un des en­fants qui par­ti­ci­pait à l’em­mé­na­ge­ment des nou­veaux lo­ca­taires qui s’est aper­çu de l’em­bra­se­ment de l’un des toits.

Le corps de ferme d’en­vi­ron 5.000 m² au to­tal com­pre­nait un han­gar dans le­quel étaient sto­ckées vingt­quatre tonnes de foin et dix tonnes de cé­réales, un bâ­ti­ment en dur dans le­quel étaient sto­ckées des cé­réales et une an­cienne lai­te­rie re­con­ver­tie en bâ­ti­ment de sto­ckage.

Pas de bles­sés, les bêtes épar­gnées

À l’ar­ri­vée des sa­peurs­pom­piers ve­nus de Mont­ma­rault, du Montet, de Doyet, Mou­lins et Mont­lu­çon, les deux pre­miers bâ­ti­ments étaient to­ta­le­ment em­bra­sés.

Aus­si­tôt, le four­gon d’in­cen­die a été po­si­tion­né avec trois lances de ma­nière à évi­ter la pro­pa­ga­tion du feu au troi­sième bâ­ti­ment. Mal­gré les ef­forts de la ving­taine de sol­dats du feu pré­sents sur place, les flammes ont em­por­té l’in­té­gra­li­té du toit du pre­mier bâ­ti­ment. À 21 heures, seul le pi­gnon était en­core debout.

Le lo­ca­taire est un agri­cul­teur ovin de 40 ans. Il de­vait s’ins­tal­ler dans ce corps de ferme avec ses deux en­fants âgés de 17 et 13 ans. Par chance, au­cune de ses bêtes n’a été tou­chée par l’in­cen­die. Il n’y a pas eu de bles­sés. L’en­quête à ve­nir s’at­ta­che­ra à dé­ter­mi­ner les causes du si­nistre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.