ON N’A PAS AI­MÉ…

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Sports Rugby -

L’ap­port du banc. L’ASM a clai­re­ment fait la dif­fé­rence en se­conde pé­riode, au mo­ment où les pre­miers chan­ge­ments ont été opé­rés. Les trois mar­queurs d’es­sais cler­mon­tois sont d’ailleurs sor­tis du banc : Ulu­gia (sur son deuxième bal­lon tou­ché), Uhi­la, et Van Ton­der, qui fê­tait sa pre­mière avec les pros, hier. Outre son es­sai, le jeune Sud­afri­cain s’est mon­tré pré­cieux en touche et in­té­res­sant dans le jeu. De leur cô­té, Uhi­la et Sli­ma­ni ont pour­sui­vi le tra­vail de sape en mê­lée fer­mée.

La per­for­mance de la mê­lée au­ver­gnate. C’est la grande sa­tis­fac­tion de la soi­rée cô­té cler­mon­tois. Le monstre à seize pattes au­ver­gnat a fait vivre un cal­vaire à son vis­à­vis gi­ron­din. Men­tion spé­ciale à Fal­goux, qui a tor­du dans tous les sens le pauvre Co­ bi­las. Ce der­nier a fi­ni par éco­per d’un car­ton jaune.

La main­mise cler­mon­toise en pre­mière pé­riode. Ce n’était pas la peine de de­man­der à un Bor­de­lais à la pause de ci­ter la marque du bal­lon. Il n’au­rait sû­re­ment pas su quoi ré­pondre. Car les Gi­ron­dins ne l’ont tout sim­ple­ment pas tou­ché. Les Cler­mon­tois, qui de­vaient avoir au moins 80 % de pos­ses­sion à la pause, l’ont to­ta­le­ment confis­qué. Une main­mise qui ne s’est pour­tant pas vé­ri­fiée au ta­bleau d’af­fi­chage (voir ci­des­sous).

Une at­taque cler­mon­toise sté­rile en pre­mière pé­riode. Te­nir le bal­lon, c’est bien. Mais mar­quer, c’est

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.