Au­rillac : of­frez-leur une sor­tie digne de leur rang

Contre les Mon­tois

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Sports Auvergne - Nour­re­dine Re­gaieg

Pour son ul­time match de la sai­son (14 h 30), le Stade Au­rilla­cois re­çoit une équipe de Mont-de-mar­san qui a be­soin de points. Et si eux n’ont plus rien à jouer, les Can­ta­liens se doivent tout de même de faire un gros match pour of­frir une belle sor­tie à ceux qui partent.

Fi­nir sur une bonne note pour don­ner un peu de dou­ceur à une sai­son loin d’avoir été en­thou­sias­mante et of­frir une sor­tie digne de leur rang à tous ceux qui ne se­ront plus là l’an­née pro­chaine. Voi­là à peu près à quoi se ré­sume le match d’au­jourd’hui pour les joueurs du Stade Au­rilla­cois.

Mais at­ten­tion de ne pas tom­ber dans le piège du der­nier match de l’an­née sans en­jeux et un peu pris à la lé­gère. Parce qu’en face, Mont­de­mar­san ne va pas ve­nir à Jean­al­ric pour ser­vir de spar­ring­part­ner dans ce qui pour­rait res­sem­bler à un match de ga­la.

Pour que les adieux soient beaux, il fau­dra que ce qui se passe sur la pe­louse soit vrai­ment à la hau­teur de l’évé­ne­ment. Il est tout bon­ne­ment im­pen­sable que les Au­rilla­cois servent une bouillie de rug­by pour la der­nière sor­tie de joueurs de la trempe de Maxime Pe­tit­jean, Ni­co­las Ca­tan­za­no, Ro­main Briatte, Maxime Gra­nouillet, Utu Ma­ni­noa, Maxime Es­cur, Théo Na­ nette, Alex Lua­tua et Ro­bert Li­lo­maia­va.

Quand au­tant de grands joueurs s’en vont, on at­tend plu­tôt un rug­by de fête avec, au me­nu, une bonne dose de com­bat, de l’en­ga­ge­ment, de l’agres­si­vi­té, de l’en­vie, de l’en­thou­siasme et bien évi­dem­ment un bon pa­quet d’es­sais.

Le Stade Au­rilla­cois n’a pas be­soin de trop en faire. Pour ve­nir à bout de Mon­tois à qui un seul point suf­fi­rait pour s’as­su­rer un quart de fi­nale à do­mi­cile, les Can­ta­liens vont sim­ple­ment de­voir re­trou­ver leur ca­pa­ci­té à en­voyer du jeu et à se mon­trer ef­fi­caces. Une marque de fa­brique qui n’est mal­heu­reu­se­ment ap­pa­rue que par in­ter­mit­tence cette sai­son.

Une der­nière com­mu­nion

Les Can­ta­liens sont ca­pables de ren­ver­ser des Lan­dais face à qui ils avaient peut­être réus­si leur plus belle pres­ta­tion à l’ex­té­rieur de l’an­née.

S’ils n’ont plus rien à jouer, donc plus rien à perdre, Paul Bois­set et ses hommes de­vront mal­gré tout don­ner un der­nier coup de collier pour ter­mi­ner sur une vic­toire et ain­si faire hon­neur aux neuf bons­hommes qui quit­te­ront le Stade Au­rilla­cois à la fin de la par­tie. Ils le mé­ritent bien.

PHO­TO CH­RIS­TIAN STAVEL

GUER­RIERS. A l’image de Ni­co­las Ca­tan­za­no et Alex Lua­tua, ils sont neuf, neuf sol­dats du Stade Au­rilla­cois à ti­rer leur ré­vé­rence au­jourd’hui.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.