Le pa­tron ? C’est bien le HBC Cournon !

Le lea­der a vite dé­bor­dé Fir­mi­ny (34­26), hier soir

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Sports Auvergne - Ra­phaël Rochette

Cournon n’a pas trem­blé, hier soir, à Bois­set, de­vant une belle ga­le­rie. Les joueurs du pré­sident Fau­cher ont fait hon­neur à leur ré­cent sta­tut de lea­der en do­mi­nant net­te­ment Fir­mi­ny, le hui­tième, 34 à 26.

Cournon et son gar­dien de but, Si­mon Mal­gat, ont de suite don­né le tem­po. Concen­tré, le pre­mier réa­lise une en­tame de match très so­lide.

Lea­der of­fen­sif, Maxime Bou­quet se charge de com­pi­ler les buts (cinq dans le pre­mier quart d’heure), pen­dant que Si­mon Mal­gat en­chaîne les pa­rades dans sa cage.

Fir­mi­ny craque vite

Très vite, il de­vient évident que Cournon et son jeu ra­pide sont du ca­libre su­pé­rieur. Si les bonnes ins­pi­ra­tions de Tho­mas Gouef­fon ne trouvent pas tou­jours la conclu­sion qu’elles mé­ritent, les hommes de Ka­rim El Maou­hab montrent qu’ils sont bien les pa­trons de la poule. Ils mènent 5­2 à la 12e, alors que Mal­gat est dé­jà cré­di­té de sept ar­rêts…

Cournon ne des­serre pas l’étau et bien­tôt l’écart grimpe à huit buts (12­4, 19e), grâce à des réa­li­sa­tions de Gouef­fon, Lu­cas Croenne et Ké­vin Bo­cane­ gro. Fir­mi­ny prend vrai­ment feu de toute part. L’in­cen­die fi­nit quand même par être maî­tri­sé par des vi­si­teurs re­le­vant un peu la tête, mais le mal est fait. Et Cournon rentre aux ves­tiaires avec un avan­tage consé­quent (1912).

Il en res­sort en étant tout aus­si ef­fi­cace, dans le sillage d’un Bou­quet hy­per­pro­li­fique. Fir­mi­ny est main­te­nu la tête sous l’étei­gnoir, même si Mé­len­chon et ses co­équi­piers font meilleure fi­gure. Ça ne suf­fit quand même pas à in­quié­ter l’équipe lo­cale, où Yoan Ba­ton­net garde dé­sor­mais la cage, sans que le ren­de­ment s’en res­sente. Au contraire, ses ar­rêts sont im­por­tants, alors que Cournon connaît moins de réus­site en at­taque. Fir­mi­ny se rap­proche un peu au score (27­22, 50e), mais le lea­der ne s’affole pas. Et il fi­nit son match comme il l’a dé­bu­té. Avec le sé­rieux qui sied à son rang.

PHO­TO JEAN-LOUIS GORCE

TRAN­QUILLE. Bien em­me­né par Maxime Bou­quet (10 buts), vite de l’avance au score, hier, face à Fir­mi­ny. Cournon s’est fa­ci­li­té la tâche en pre­nant

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.