Conseillers ci­toyens « mo­ti­vés »

La loi du 21 fé­vrier 2014 pour la ville et la co­hé­sion ur­baine fait obli­ga­tion aux col­lec­ti­vi­tés si­gnant un Contrat de Ville de consti­tuer des conseils ci­toyens pour chaque quar­tier clas­sé prio­ri­taire. Les quatre conseils cler­mon­tois se sont mis mer­cre­di

La Montagne (Clermont-Limagne) - - Clermont - Lau­rence Cou­pé­rier

La dé­mo­cra­tie contri­bu­tive est un pi­lier im­por­tant des Contrats de Ville nou­velle gé­né­ra­tion, c’est­à­dire que des re­pré­sen­tants des ha­bi­tants doivent par­ti­ci­per – via les conseils ci­toyens ins­tau­rés par la loi du 21 fé­vrier 2014 – à toutes les ins­tances de pi­lo­tage du Contrat de Ville, aux cô­tés de l’en­semble des par­te­naires (État, col­lec­ti­vi­tés, bâilleurs…).

Un an après la si­gna­ture du nou­veau contrat entre la Com­mu­nau­té ur­baine et l’An­ru (Agence na­tio­nale du re­nou­vel­le­ment ur­bain), les conseils ci­toyens viennent d’être of­fi­ciel­le­ment lan­cés, mar­di, au cours d’une réunion au mu­sée d’art Ro­ger­Quilliot (*).

« Faire émer­ger de nou­velles idées »

Les quatre quar­tiers prio­ri­taires de Cler­mont – ce sont ceux qui bé­né­fi­cient d’un Pro­gramme de ré­no­va­tion ur­baine – ont donc dé­sor­mais leur con­seil ci­toyen, com­po­sé d’une quin­zaine de membres cha­cun : SaintJacques, La Fon­taine du Bac, la Gau­thière et Quar­tier nord (Les Vergnes, Cham­pra­tel, Croix de Ney­rat). Les membres sont di­vi­sés en deux col­lèges : un col­lège d’ha­bi­tants et un col­lège d’« ac­teurs » (à sa­voir des re­pré­sen­tants as­so­cia­tifs, com­mer­çants et pro­fes­sion­nels du quar­tier, même s’ils n’y ré­sident pas). Ces conseils, qui sont au­to­nomes, vont être ac­com­pa­gnés par des ani­ma­trices du Cre­fad (Centre de re­cherche, d’étude et de for­ma­tion à l’ani­ma­tion et au dé­ve­lop­pe­ment) Au­vergne.

Au cours de la réunion d’ins­tal­la­tion, mer­cre­di soir, Oli­vier Bian­chi, maire et pré­sident de Cler­mont Au­vergne Mé­tro­pole, a rap­pe­lé « l’im­por­tance, au coeur du pro­jet mu­ni­ci­pal, du dia­logue et de la concer­ta­tion avec les Cler­mon­tois ». Une dé­mo­cra­tie contri­bu­tive « pour ga­ran­tir la trans­pa­rence des choix po­li­tiques, pour per­mettre la par­ti­ci­pa­tion de tous aux prises de dé­ci­sion, et pour ac­croître le pou­voir d’agir des ci­toyens. Faire par­ti­ci­per les ha­bi­tants, c’est aus­si faire émer­ger de nou­velles idées et sti­mu­ler un po­ten­tiel d’in­no­va­tion pour le ter­ri­toire cler­mon­tois ».

À l’is­sue de cette pre­mière réunion, les membres des quatre conseils se di­saient « mo­ti­vés », « cu­rieux », « en­thou­siastes », ex­pri­maient leur en­vie de par­ti­ci­per aux dé­ci­sions de leur ville, mais aus­si « in­quiets » ou « mé­fiants ». ■

(*) Les Contrats de Ville sont dé­sor­mais gé­rés par les in­ter­com­mu­na­li­tés et non plus les mu­ni­ci­pa­li­tés.

MÉ­TRO­POLE, ÉTAT ET HA­BI­TANTS. Les cin­quante-cinq conseillers ci­toyens de Cler­mont ont été ac­cueillis, mer­cre­di au MARQ, par Oli­vier Bian­chi, maire et pré­sident de Cler­mont Au­vergne Mé­tro­pole, et Béa­trice Stef­fan, se­cré­taire gé­né­rale de la pré­fec­ture (ici aux cô­tés des ani­ma­trices du Cre­fad, qui ac­com­pagne la dé­marche).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.