Rond-point au nom de Taide

Une « rua de Ger­zat » exis­tant dé­jà à Taide, il im­por­tait que la com­mune ren­dît la pa­reille. C’est dé­sor­mais chose faite, avec le « rond­point de Taide ».

La Montagne (Clermont-Limagne) - - Limagne -

La sug­ges­tion faite de dé­fi­nir un es­pace dé­dié avait va­lu une dé­ci­sion à l’una­ni­mi­té du con­seil mu­ni­ci­pal qui a por­té son choix sur un rond­point.

L’ou­vrage est certes mo­deste par com­pa­rai­son à la voie bap­ti­sée par les amis por­tu­gais (la rue qui porte le nom de Ger­zat fait 2 km de long), mais c’est le point de pas­sage le plus fré­quen­té de la com­mune, à toute heure de la jour­née.

Des liens de­puis 2004

L’inau­gu­ra­tion s’est dé­rou­lée en marge de la foire à la pan­sette (voir notre édi­tion d’hier), en pré­sence de Ser­gio Soa­rès, maire de Taide (*), ve­nu spé­cia­le­ment du Por­tu­gal, que Jean Al­bi­set­ti, maire de Ger­zat, a ac­cueilli en pré­sence du con­seil mu­ni­ci­pal et, bien sûr du co­mi­té de ju­me­lage (avec la pré­si­dente Ch­ris­tine Ma­de­bè­ ne, et la vice­pré­si­dente Ana De Sou­sa sans qui ce ju­me­lage n’exis­te­rait pas).

Jean Al­bi­set­ti en a pro­fi­té pour faire un court rap­pel des échanges noués entre les deux com­munes de­puis 2004, avant de re­mer­cier Ser­gio Soa­rès et ses com­pa­triotes pour l’ac­cueil cha­leu­reux qu’ils ré­servent aux Ger­za­tois en vi­site là­bas ; et les bé­né­voles du co­mi­té de ju­me­lage pour leur dé­voue­ment et leur sens col­lec­tif de l’ami­tié.

Une idée de l’Eu­rope

« Taide­Ger­zat sont deux soeurs, et nous de­vons ap­prendre mu­tuel­le­ment, unir nos peuples, échan­ger nos sa­voirs et nos cultures, nous ins­pi­rer de ce qu’il y a de meilleur chez l’autre », a ex­pli­qué Jean Al­bi­set­ti. Il voit dans ce ju­me­lage la part que chaque lo­ca­li­té prend à « construire l’Eu­rope de nos en­fants », une Eu­rope qu’il dé­fi­nit ain­si : « non pas d’un mul­ti­cul­tu­ra­lisme en­va­his­sant et mé­lan­geant tout, mais une en­ti­té qui cultive et res­pecte ses dif­fé­rences. Les Por­tu­gais et les Fran­çais d’ori­gine por­tu­gaise nom­breux à Ger­zat sont le sym­bole de ce pro­jet com­mun ».

Bref, en tant que voie et point de pas­sage, la « rua de Ger­zat » et le « rond­point de Taide » sym­bo­lisent par­fai­te­ment « le che­min par­ta­gé ». ■

(*) Taíde est une fre­gue­sia (pa­roisse ci­vile) du Por­tu­gal, rat­ta­chée au concel­ho (mu­ni­ci­pa­li­té) de Pó­voa de Lan­ho­so.

DÉ­CO­RA­TION. Un pal­mier et des plan­ta­tions aux cou­leurs du Por­tu­gal (rouge, vert, jaune), ain­si qu’un pan­neau ex­pli­ca­tif réa­li­sé par Le Car­re­four des arts ger­za­tois

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.