No­ra Grei, de l’ate­lier à la bou­tique

La Montagne (Clermont-Limagne) - - Tour De Ville - Ca­the­rine Ju­tier ca­the­rine.ju­tier@cen­tre­france.com

Un an après avoir lan­cé sa marque de vê­te­ments, No­ra Grei s’offre une vi­trine dans le centre-ville de Cler­mont­Fer­rand pour mettre en va­leur ses col­lec­tions. Bien­ve­nue dans l’uni­vers sin­gu­lier et très co­lo­ré d’une jeune créa­trice ins­pi­rée.

Une sage che­mise blanche agré­men­tée de pièces de den­telle, un pan­ta­lon bleu roi à la coupe im­pec­cable mis en mou­ve­ment par la brillance de se­quins ar­gen­tés, des boots à ta­lons dé­voi­lant ses che­villes : No­ra Grei est aus­si à l’aise dans son look du jour qu’une Fran­çaise dans un jean et un pull noir. Cette créa­trice de mode d’ori­gine li­tua­nienne, ar­ri­vée en France à l’âge de 20 ans, vient d’ou­vrir une bou­tique à son nom sur le pla­teau cen­tral.

Elle s’ap­pelle No­ra Grei Be Unique, comme la marque qu’elle a lan­cée au prin­temps 2016. La jeune femme était alors ins­tal­lée rue des Cha­nelles : un ate­lier pour tra­vailler et un sho­wroom pour pré­sen­ter ses vê­te­ments et ac­cueillir ses clientes. No­ra et la mode, c’est une pas­sion qui re­monte à l’en­fance. À Kau­nas, en Li­tua­nie, où elle a gran­di, No­ra Gre­ci­chi­naite de son vrai nom, a ap­pris la cou­ture en même temps ou presque que la lec­ture, à l’âge de 7 ans, avec sa mère et sa grand­mère. Elle en avait 13 quand elle est sortie en ville avec la pre­mière te­nue créée de ses mains. No­ra a dé­ci­dé d’en faire son mé­tier après s’être ins­tal­lée à Cler­mont et la nais­sance de son fils. « Au dé­but, je fai­sais des vê­te­ments pour moi parce que je ne trou­vais pas ce que j’ai­mais dans les ma­ga­sins. Je trouve qu’il n’y a pas as­sez de choses gaies et co­lo­rées ! Et puis j’ai fait des vê­te­ments pour des amies ». Et de fil en ai­guille No­ra s’est lan­cée. Elle crée les pro­to­types, fa­brique cer­taines pièces dans son ate­lier et en confie d’autres à un fa­bri­quant ins­tal­lé dans son pays d’ori­gine. Tous les mo­dèles ne sont réa­li­sés qu’en pe­tite quan­ti­té.

La bou­tique cler­mon­toise de No­ra lui res­semble : « J’ai vou­lu la dé­co­rer comme un ap­par­te­ment, comme si je re­ce­vais les clientes chez moi ». Des meubles co­lo­rés, des ta­pis, des fau­teuils, une table basse, des plantes vertes, une bou­gie par­fu­mée… Un dé­cor­écrin jo­li­ment ba­roque pour ses créa­tions hautes en cou­leur, ma­riant fan­tai­sie et poé­sie.

« J’aime mé­lan­ger les ma­tières et les cou­leurs, les im­pri­més. J’aime les coupes qui sortent de l’or­di­naire, les choses un peu dé­ca­lées ». La mode de No­ra Grei est une mode qui claque, une mode qui se re­marque : « Il ne faut pas avoir peur des cou­leurs, ne ja­mais se dire, ça, ce n’est pas pour moi. Il faut fran­chir le pas et es­sayer ! », plaide­t­elle un grand sou­rire aux lèvres. Et si No­ra a la taille man­ne­quin, elle tient à sou­li­gner que ses vê­te­ments s’adressent à toutes. « Je fais beau­coup de blouses et de robes aux coupes amples qui sont adap­tées à toutes les mor­pho­lo­gies, on peut les por­ter de fa­çons très dif­fé­rentes, avec ou sans ac­ces­soires ». En mode dé­con­trac­té ou te­nue de soi­rée : à cha­cune de s’ap­pro­prier ses vê­te­ments pour les dé­tour­ner sans se pri­ver. C’est dans cet es­prit qu’elle les a ima­gi­nés. ■

« J’aime mé­lan­ger les ma­tières et les cou­leurs »

➔ No­ra Grei Be Unique. 21 rue Saint-Ge­nès à Cler­mont-Fer­rand. Bou­tique ou­verte du mar­di au sa­me­di.

PHOTO THIERRY NI­CO­LAS

COL­LEC­TIONS. Dans sa bou­tique cler­mon­toise, No­ra Grei pro­pose les vê­te­ments de sa marque et des pièces et ac­ces­soires d’autres créa­teurs.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.