La ré­forme de la pro­fes­sion ne passe pas

■ Les ex­perts­comp­tables au­ver­gnats ont dé­fi­lé hier à Lyon

La Montagne (Clermont-Limagne) - - Puy-de-dôme Actualité -

Ils ne sont pas la pro­fes­sion qu’on a le plus l’ha­bi­tude de voir dans la rue. Mais cette fois, les ex­perts-comp­tables en­tendent bien pro­tes­ter contre le pro­jet de ré­forme du gou­ver­ne­ment.

Le mou­ve­ment était d’ailleurs na­tio­nal avec des ma­ni­fes­ta­tions à Pa­ris, Mar­seille, Tou­louse, Lyon et Nantes.

Une cen­taine d’ex­perts­comp­tables au­ver­gnats étaient ain­si pré­sents, hier, à la ma­ni­fes­ta­tion lyon­naise. Une marche jus­qu’à la pré­fec­ture or­ga­ni­sée pour contes­ter une ré­forme qui va tou­cher toute la pro­fes­sion et sup­pri­mer 80 % de la clien­tèle. Jus­qu’alors, les gen­darmes des comptes s’oc­cu­paient de toute so­cié­té dé­pas­sant deux mil­lions d’eu­ros de chiffre d’af­faires avec pour mis­sion, no­tam­ment, de dé­non­cer les faits dé­lic­tueux com­mis par une en­tre­prise. Avec la ré­forme, ce seuil mon­te­rait à huit mil­lions tel que le pré­co­ nise l’Union eu­ro­péenne. Pour Fran­çois Ver­dier, pré­sident de la Com­pa­gnie ré­gio­nale des com­mis­saires aux comptes de Riom, « ce n’est pas rai­son­nable. Nous sommes le ra­dar fixe des comptes. On peut nous sup­pri­mer, c’est vrai, mais ça de­vient dan­ge­reux ».

L’in­ten­tion du gou­ver­ne­ment est, se­lon lui, « de sup­pri­mer ces contraintes de vé­ri­fi­ca­tion des comptes pour les pe­tites en­tre­prises afin qu’elles se dé­ve­loppent. »

Le pro­jet de loi por­tant cette ré­forme de­vrait être adop­té en con­seil des mi­nistres d’ici la fin du mois. ■

DÉ­FI­LÉ. Les pro­fes­sion­nels au­ver­gnats ont dé­fi­lé hier à Lyon contre la ré­forme pré­vue par le gou­ver­ne­ment.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.