Une for­ma­tion pro­fes­sion­nelle plus proche des be­soins

La Montagne (Clermont-Limagne) - - Région Actualité -

Si les Ré­gions ont été des­sai­sies de l’ap­pren­tis­sage, dé­sor­mais confié aux branches pro­fes­sion­nelles, la for­ma­tion pro­fes­sion­nelle des de­man­deurs d’em­ploi reste leur af­faire.

Hier, les élus ont adop­té un plan stra­té­gique em­ploi­for­ma­tion, dont l’am­bi­tion est de col­ler aux be­soins des en­tre­prises : car 120.000 postes n’ont pas trou­vé pre­neur, cette an­née, en Au­vergne­Rhône­Alpes.

« Comme dire de tra­ver­ser la rue »

« Oui, nous avons mis fin à des for­ma­tions oc­cu­pa­tion­nelles. Notre res­pon­sa­bi­li­té de ges­tion d’ar­gent pu­blic est de per­mettre à des pu­blics d’ac­cé­der à une for­ma­tion leur per­met­tant, à la fin, de re­trou­ver une au­to­no­mie », a com­men­té la vice­présidente en charge de la for­ma­tion, Sté­pha­nie Per­nodBeau­don. « Nous as­su­ mons d’avoir, dès 2015, dé­ci­dé d’ar­rê­ter de sub­ven­tion­ner di­rec­te­ment des or­ga­nismes au pro­fit de for­ma­tions utiles. »

« For­mer là où il y a de la de­mande d’em­ploi, c’est un peu comme dire de tra­ver­ser la rue », a com­men­té Émi­lie Marche (Éco­lo­gistes). « On culpa­bi­lise les de­man­deurs d’em­ploi et on ou­blie de pré­pa­rer aux fu­turs be­soins, no­tam­ment dans la tran­si­tion éner­gé­tique. »

An­na Au­bois (PS) a dé­po­sé et ob­te­nu un amen­de­ment per­met­tant une offre in­di­vi­duelle à part en­tière et non pas li­mi­tée aux cas de ca­rences de for­ma­tions col­lec­tives, comme le pro­po­sait le texte ini­tial. Ce­la afin de « ne pas igno­rer les pro­jets et tra­jec­toires pro­fes­sion­nels. »

Au­cun groupe n’a vo­té contre mais un élu sur cinq, sié­geant à gauche, s’est abs­te­nu. ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.