Un dis­po­si­tif pour les ex­clus du sys­tème ban­caire

■ Con­ven­tion entre le CCAS et l’IMF Créa­Sol pour le mi­cro­cré­dit per­son­nel

La Montagne (Clermont-Limagne) - - Limagne Cournon -

Cher­chant à di­ver­si­fier sa gamme de ser­vices en di­rec­tion des per­sonnes en dif­fi­cul­té, le Centre com­mu­nal d’ac­tion so­ciale de Cour­non a pas­sé con­ven­tion avec l’Ins­ti­tut de mi­cro­cré­dit Créa-Sol.

Cette offre de mi­cro­cré­dit per­son­nel com­plète le dis­po­si­tif mis en oeuvre à Cour­non pour les gens dans le be­soin (épi­ce­rie so­li­daire, aide au fi­nan­ce­ment du per­mis de conduire, etc.), a sou­li­gné Ber­trand Pas­ciu­to, maire et pré­sident du CCAS de Cour­non, au mo­ment de si­gner la con­ven­tion (*), qu’a éga­le­ment pa­ra­phée An­dré Ta­bo­ni, di­rec­teur de ré­seau de l’Ins­ti­tut de Mi­cro Fi­nance Crea­Sol.

Elle fixe les rôles, mis­sions et res­pon­sa­bi­li­tés de cha­cune des par­ties dans la mise en place de l’offre de mi­cro­cré­dit per­son­nel.

Oc­troyés par l’IMF Créa­Sol, les­dits cré­dits se­ront consa­crés à la mise en oeuvre d’un pro­jet por­té par une per­sonne que le CCAS ac­com­pagne. À charge pour les re­pré­sen­tants du CCAS de re­ce­voir et ac­com­pa­gner l’em­prun­teur ; et pour Oli­vier Do­peux, re­pré­sen­tant Créa­Sol, d’ana­ly­ser les dos­siers de mi­cro­cré­dit per­son­nel, d’oc­troyer ou de re­fu­ser le contrat de prêt.

De­puis son in­tro­duc­tion en France, en 2005, le mi­cro­cré­dit reste peu connu, constate An­dré Ta­bo­ni : « seule­ment 117.000 dos­siers, alors que 4 % de la po­pu­la­tion est éli­gible ; et dans le Puy­de­Dôme, on ne compte que 198 dos­siers. S’il n’y a pas de vo­lon­té po­li­tique ni d’ac­teurs so­ciaux, il ne peut y avoir de mi­cro­cré­dit. Le mi­cro­cré­dit est ac­cor­dé à des gens à qui on a dit non, qui sont en marge du ré­seau ban­caire clas­sique. Il per­met de les ai­der à se sor­tir la tête de l’eau et à re­dé­mar­rer. »

Les prêts sont des­ti­nés au fi­nan­ce­ment de pro­jets per­son­nels qui doivent per­mettre à l’em­prun­teur une ré­in­ser­tion so­ciale ou pro­fes­sion­nelle. ■

(*) En pré­sence de Mo­nique Pouille, ad­jointe au maire, char­gée des af­faires so­ciales, vice­pré­si­dente du CCAS ; et d’Oli­vier Do­peux, char­gé d’af­faires mi­cro­cré­dits par­ti­cu­liers à l’IMF Crea­Sol.

.

SI­GNA­TURE. Mo­nique Pouille, Ber­trand Pas­ciu­to, An­dré Ta­bo­ni et Oli­vier Do­peux (de gauche à droite)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.