Six nou­velles pé­pites pour CoCoS­ha­ker

L’in­cu­ba­teur cler­mon­tois en éco­no­mie so­ciale et so­li­daire à pré­sent bien ins­tal­lé dans le pay­sage

La Montagne (Clermont-Métropole) - - Puy-de-dôme - Phi­lippe Cros

L’in­cu­ba­teur en éco­no­mie so­ciale et so­li­daire lance sa troi­sième pro­mo­tion et vou­drait élar­gir sa pré­sence dans toute l’Au­vergne.

Et une, et deux et main­te­nant trois pro­mo­tions pour l’in­cu­ba­teur cler­mon­tois CoCoS­ha­ker, spé­cia­li­sé en éco­no­mie so­ciale et so­li­daire. Les six nou­velles pé­pites ap­pe­lées à gran­dir avec l’équipe ins­tal­lée à Epi­centre Fac­to­ry, rue Saint­Do­mi­nique, et son ré­seau ont été pré­sen­tées en fin de se­maine der­nière. Vingt­deux pro­jets étaient en concur­rence, huit ont pas­sé le grand oral et six ont réus­si.

Éveille – Ro­main The­baud et De­nis Mi­gniac. Pour faire face aux contraintes que re­pré­sente la charge d’un proche en perte par­tielle d’au­to­no­mie, Éveille est un dis­po­si­tif à do­mi­cile qui per­met de sou­la­ger les ai­dants grâce à un sys­tème sim­pli­fié de vi­déo­com­mu­ni­ca­tion.

3S – Mat­thieu Achalme. Le pro­jet pré­voit un ser­vice des­ti­né à ac­com­pa­gner les pa­tients at­teints de ma­la­dies car­dio­vas­cu­laires dans l’aug­men­ta­tion de leur ni­veau d’ac­ti­vi­té phy­sique quo­ti­dien et dans l’ac­qui­si­tion de meilleures ha­bi­tudes ali­men­taires.

Les Pad­docks – Eu­gé­nie De­gru­tere. L’ob­jec­tif est d’ac­com­pa­gner les per­sonnes han­di­ca­pées, en si­tua­tion de souf­france so­ciale ou psy­chique par la pra­tique d’une équi­ta­tion adap­tée et dans le cadre d’une prise en charge thé­ra­peu­tique al­ter­na­tive.

Élec­tron libre – Ma­rine Pein­chaud. Élec­tron libre pro­pose des ate­liers ar­tis­tiques au coeur des struc­tures « qui ac­com­pa­ gnent des pu­blics stig­ma­ti­sés pour (re)don­ner à cha­cun la pos­si­bi­li­té de re­nouer avec sa ca­pa­ci­té d’agir ».

Mon­sieur Da­mien – Da­mien Fal­kous­ka. Ate­liers de co­hé­sion en adap­tant des jeux de so­cié­té, pour créer des liens entre ha­bi­tants dans les quar­tiers sen­sibles.

W2EC – Yau­rick Van­den­berg. Waste Wa­ter and Eco Ci­ti­zen pré­voit la la­bel­li­sa­tion dans la ges­tion in­té­grée de la res­source en eau pour l’hô­tel­le­rie dans des pays sans ou avec peu de ré­gle­men­ta­tion en la ma­tière.

« Rayon­ner à une échelle ré­gio­nale »

« Il y a trois ans, c’était un pa­ri un peu fou : fa­ci­li­ter l’émer­gence d’en­tre­pre­neurs so­ciaux, avec des pro­jets ef­fi­caces am­bi­tieux et créa­teurs d’em­ploi, ex­plique Em­ma­nuelle Per­rone, res­pon­sable stra­té­gie et dé­ve­lop­pe­ment de Co­ CoS­ha­ker. Il faut un bon in­cu­ba­teur mais c’est sur­tout l’éco­sys­tème qui compte. »

Au­jourd’hui, CoCoS­ha­ker est l’un des deux in­cu­ba­teurs du genre qui comptent dans la grande ré­gion Au­vergne Rhône­Alpes, a es­ti­mé Jean­Claude Hu­gue­ny, pré­sident de la struc­ture de­puis sep­tembre.

L’une des am­bi­tions est « d’être prêts à rayon­ner à une échelle ré­gio­nale, Al­lier, Puy­de­Dôme et Can­tal ». « Cette fois, nous avons deux pro­jets qui viennent de Riom et Vi­chy, com­mente Ma­rion Au­dis­sergues, di­rec­trice gé­né­rale. En éco­no­mie so­ciale et so­li­daire, il est im­por­tant de res­ter en proxi­mi­té, parce c’est d’abord sur son ter­ri­toire que l’on peut lan­cer un pro­jet. »

Ce ré­seau est au­jourd’hui fort de quinze par­te­naires, dont la mé­tro­pole cler­mon­toise : « Une mé­tro­pole har­mo­nieuse passe par de nou­velles pra­tiques éco­no­miques, in­dique Oli­vier Bian­chi. Nous sommes ex­trê­me­ment at­ten­tifs à ce type de pro­jets qui ont pour prin­cipe la créa­ti­vi­té et l’in­tel­li­gence so­ciale. » ■

NOU­VELLE PRO­MO­TION. À Epi­centre Fac­to­ry, six nou­veaux pro­jets ont été in­té­grés et se­ront ac­com­pa­gnés.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.