Les ju­meaux ko­so­vars ex­pul­sés ?

Au col­lège Ro­ger­Quilliot, profs et pa­rents écrivent au pré­fet

La Montagne (Clermont-Métropole) - - Clermont - Jean-Paul Gon­deau

Les en­sei­gnants et les re­pré­sen­tants des pa­rents du col­lège Ro­ger-Quilliot ont écrit au pré­fet pour que deux élèves ko­so­vars, frère et soeur ju­meaux, ne soient pas ex­pul­sés avec leur père.

Quel ave­nir pour Ri­ga et Ri­gon Aj­va­zi ? Vont­ils être contraints de quit­ter la France, Cler­mont et le col­lège Ro­ger­Quilliot ? Le père de ces deux jeunes Ko­so­vars, soeur et frère ju­meaux en classe de 4e dans l’éta­blis­se­ment cler­mon­tois, est en ef­fet sous le coup d’une pro­cé­dure d’ex­pul­sion. Une dé­ci­sion ju­gée « in­com­pré­hen­sible » pour les en­sei­gnants et les re­pré­sen­tants des pa­rents d’élèves qui ont sai­si le pré­fet par cour­rier avec l’ap­pro­ba­tion du pro­vi­seur Ch­ris­tophe Morges.

Ar­ri­vés en France il y a huit ans

Dans cette lettre si­gnée col­lec­ti­ve­ment en date du 6 fé­vrier, l’équipe édu­ca­tive du col­lège rap­pelle d’abord le par­cours de la fa­mille Aj­va­zi qui a émi­gré en France il y a huit ans pour des rai­sons mé­di­cales, la mère gra­ve­ment ma­lade de­vant d’ailleurs dé­cé­der peu après son ar­ri­vée.

Ri­ga et Ri­gon sont dé­peints comme « dis­crets et par­fai­te­ment in­té­grés à la vie du col­lège », leurs ré­sul­tats sco­laires sont « conve­nables mais fra­giles ». D’où l’in­quié­tude du corps en­sei­gnant : « Nous n’avons au­cun doute sur l’ef­fet dé­sas­treux qu’en­traî­ne­rait un nou­veau dé­ra­ci­ne­ment lié à une ex­pul­sion du ter­ri­toire fran­çais sur leur ca­pa­ci­té à réus­sir une sco­la­ri­té. Ces deux en­fants n’ont plus au­cun lien avec le Ko­so­vo ; leurs amis, leurs loi­sirs, leur école c’est la France. Leur langue est le fran­çais. »

Dé­crit comme « très in­ves­ti au­près de ses en­fants », leur père a été plu­sieurs fois sa­la­rié avant de se voir si­gni­fier l’obli­ga­ tion de quit­ter le ter­ri­toire sans pos­si­bi­li­té de re­tour. En­sei­gnants et pa­rents s’étonnent : « Nous nous in­ter­ro­geons sur la mo­ti­va­tion de cette dé­ci­sion concer­nant la si­tua­tion du père qui n’a pas, à notre connais­sance, com­mis de dé­lit. »

Sol­li­ci­tée hier soir par nos soins, la di­rec­tion de ca­bi­net de la pré­fec­ture a fait ré­pondre que le dos­sier était en cours de trai­te­ment après ré­cep­tion du cour­rier de l’équipe édu­ca­tive du col­lège le 9 fé­vrier. ■

Le dos­sier est en cours de trai­te­ment

PHO­TO D’AR­CHIVES FRAN­CIS CAMPAGNONI

SCO­LA­RI­TÉ. Le col­lège sur la col­line de Tré­mon­teix où les deux en­fants sont sco­la­ri­sés après avoir fré­quen­té les écoles d’Ai­gue­perse et de Chan­te­ranne à Cler­mont.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.