Pour­suivre la mon­tée en puis­sance

Le Stade Au­rilla­cois re­çoit Nar­bonne, à Jean­Al­ric (20 h)

La Montagne (Clermont-Volcans) - - Sports - (20 heures, Eu­ro­sport) (20 heures, Eu­ro­sport) (20 heures, Eu­ro­sport) (20 h., Eu­ro­sport) (20 h 30, Eu­ro­sport 2) Di­manche, sur Eu­ro­sport 2 :

Avec huit points pris sur vingt pos­sibles lors des quatre pre­mières jour­nées de cham­pion­nat, le Stade Au­rilla­cois se re­trouve dans le ventre mou de la Pro D2. La ré­cep­tion de Nar­bonne est l’oc­ca­sion par­faite de bas­cu­ler dans la pre­mière par­tie de ta­bleau.

Grâce aux deux points ré­cu­pé­rés sur la pe­louse de Mon­tau­ban puis aux points de bo­nus of­fen­sif face à Car­cas­sonne et dé­ fen­sif à Bé­ziers, le Stade Aur illa­cois a tout juste gom­mé le re­vers en­re­gis­tré sur sa pe­louse lors de la pre­mière jour­née face à Co­lo­miers. Ce soir, les Can­ta­liens ont l’oc­ca­sion de va­li­der leur mon­tée en puis­sance face à des Nar­bon­nais lan­terne rouge de cette Pro D2 après quatre jour­nées.

Pour au­tant, il se­rait naïf de croire, ou même juste de pou­voir ima­gi­ner, que les choses se­ront fa­ciles face aux Au­dois. En­core une fois mal par­tis dans ce cham­pion­nat, les hommes de Chr is­tian La­bit sont en quête de points.

Nar­bonne, un bouillant der­nier

« De­puis la dé­faite face à Co­lo­miers on a su ré­agir, mar­tèle Thier­ry Peu­chles­trade. On a réus­si à al­ler cher­cher le nul à Mon­tau­ban puis deux points de bo­nus. On rentre cres­cen­do dans ce cham­pion­nat. Main­te­nant, il faut fi­nir ce bloc sur notre dy­na­mique ac­tuelle. Mais face à Nar­bonne, on de­vra se mé­fier car cette équipe ne mé­rite pas du tout d’être der nière de ce cham­pion­nat. »

En ef­fet, mal­gré trois dé­faites et le match nul concé­dé à do­mi­cile face à Co­lo­miers, les Nar­bon­nais ont mal­gré tout mon­tré des choses intéressantes à cha­cune de leurs sor­ties. Com­po­sée d’un bon nombre d’in­di­vi­dua­li­tés ca­pables de faire la dif­fé­rence à tout mo­ment, cette équipe don­ne­ra à coup sûr du fil à re­tordre au Stade Au­rilla­cois. En tout cas, si elle par vient en­fin à se dis­ci­pli­ner.

Mal­gré tout, les Can­ta­liens ne doivent pas craindre Man­chia et ses troupes outre me­sure. Si les hommes d’André Bes­ter et Thierr y Peu­chles­trade prennent le match par le bon bout comme il y a deux se­maines face à Car­cas­sonne, les deux tiers du tra­vail se­ront dé­jà faits face à une for­ma­tion en­core à la re­cherche de re­pères et d’au­to­ma­tismes.

Le Stade Au­rilla­cois doit al­ler de l’avant

C’est d’ailleurs jus­te­ment ce qui pour­rait faire la dif­fé­rence en fa­veur d’Au­rilla­cois qui, eux, ont très peu bou­gé et qui ont donc eu l’oc­ca­sion de se rô­der en ce dé­but de sai­son.

C o m m e e n t r e Mo n ­ tau­ban et Car­cas­sonne puis entre Car­cas­sonne et Bé­ziers, le groupe can­ta­lien, qui af­fron­te­ra Nar­bonne ce soir, a peu évo­lué. Une conti­nui­té qui se­ra un net avan­tage pour le Stade Au­rilla­cois dans sa quête de suc­cès. Vic­toire obli­ga­toire, donc, pour un groupe qui monte pe­tit à pe­tit en puis­sance et qui n’a plus fran­che­ment de temps à perdre dans la course aux phases fi­nales.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.