Qui pour pri­ver les Sa­ra­cens d’un tri­plé ?

La com­pé­ti­tion phare dé­marre ce week­end avec le double te­nant an­glais fa­vo­ri

La Montagne (Clermont-Volcans) - - Sports - Va­lé­ry Le­fort

La Coupe d’Eu­rope de rug­by dé­bute ce week-end. Les Sa­ra­cens cher­che­ront à imi­ter Tou­lon et son tri­plé his­to­rique 2013-2014-2015.

Tea­time again ? Les Sa­ra­cens de Londres sont plus que ja­mais can­di­dats à une 3e le­vée d’af­fi­lée. Les hommes de l’aus­si dis­cret qu’ef­fi­cace Mark McCall ont co­ché Bil­bao sur leur ta­bleau de marche (triom­phale ?). Les An­glais, dé­jà en tête du Pre­mier­ship, sont en pleine bourre.

La ques­tion à une livre ster­ling se pose donc : qui pour stop­per cette ma­chine si im­pres­sion­nante en mai der­nier à Edim­bourg face à l’ASM ? Un rou­leau com­pres­seur qui de­vra tou­te­fois dé­bu­ter sans son tank en 3e ligne, le sur­puis­sant Billy Vu­ni­po­la. Faut­il, si­non se ré­jouir, dé­plo­rer que Sar­ries et Cler­mon­tois se re­trouvent dans la même poule, avec le risque de voir l’une des équipes phares pas­ser pré­ma­tu­ré­ment à la trappe ?

Ac­tuel­le­ment, l’ASM ne semble pas de taille pour contra­rier les Bar­rit, Itoje, Bur­ger et autre Kruis. Mais l’Eu­rope a tou­jours su­bli­mé les Au­ver­gnats, qui ont ci­blé cette épreuve après une 3e fi­nale frus­trante. Le ren­dez­vous de di­manche, aux Ops­reys, au­ra va­leur de ré­vé­la­teur.

Don­né en re­trait, l’autre squad an­glais de cette poule 2, Nor­thamp­ton, réus­sit un dé­but de sai­son ca­non et a di­gé­ré le dé­part de Pi­ca­moles.

Ar­du pour Mont­pel­lier

Pour la France, outre l’ASM, Mont­pel­lier et Tou­lon semblent les mieux ar­més avec le Ra­cing alors que La Ro­chelle va dé­cou­vrir, dans une poule 1 où l’Ul­ster de Gibbes fait fi­gure de ca­dor, un monde qui « bouffe » une énergie folle...

« Au­jourd’hui, c’est la com­pé­ti­tion de clubs au monde la plus re­le­vée, note le ma­na­ger de Tou­ lon, Fa­bien Gal­thié. Le RCT a un pres­tige im­por­tant avec trois titres. On va es­sayer d’être au ren­dez­vous face à des ad­ver­saires qui sont quand même re­dou­tables. » Les Va­rois de­vront sur­tout se mé­fier des Scar­lets alors que Tré­vise et Bath sont un cran en des­sous. Mont­pel­lier et son am­bi­tion dé­bor­dante vont trou­ver à qui par­ler en poule 4 avec Glas­gow, lea­der de Ligue Celte ; Exe­ter, cham­pion d’An­gle­terre, et, en­fin, le Leins­ter, lui aus­si sa­cré­ment ar­mé. Chocs de ti­tans ga­ran­tis ! Vern Cot­ter, le néo­coach du MHR, a pour lui de cer­ner par­fai­te­ment le dan­ger écos­sais.

Reste la poule 4 qui ver­ra deux Fran­çais en dé­coudre (Ra­cing et Castres). Ce n’est ja­mais « sexy » pour les clubs concer­nés. Les Tar­nais n’ont ja­mais brillé en Eu­rope. On doute que ce soit une prio­ri­té au CO cette sai­son en­core, après

un piètre dé­but de Top 14.

Le Ra­cing est à peine plus frin­gant, mais on l’ima­gine mal gal­vau­der une com­pé­ti­tion lou­pée la sai­son pas­sée (éli­mi­na­tion en poule) après une fi­nale en 2015. Sur­tout que le club va avoir à dis­po­si­tion l’U Are­na, en­ceinte ul­tra­

mo­derne et cou­verte, à Nanterre. Mais ce­la ne de­vrait pas émou­voir le Muns­ter et sa Red Ar­my qu’il re­trouve au même stade un an plus tard ni des Tigres de Lei­ces­ter, tou­jours dé­li­cats à prendre à Wel­ford Road, mais mal­gré tout moins mor­dants que par le pas­sé.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.