Tout le monde doit s’adap­ter pour le match, di­manche, à 12 h 30

La Montagne (Clermont-Volcans) - - La Une - Va­lé­ry Le­fort

L’ASM re­ce­vra Agen à un ho­raire in­ha­bi­tuel, dic­té par la té­lé­vi­sion, qui n’est pas sans con­sé­quence sur la pré­pa­ra­tion de la ren­contre.

Le match Cler­mont-Agen comp­tant pour la 12e jour­née du Top 14 de rug­by se­ra ex­cep­tion­nel­le­ment joué à 12 h 30 di­manche. Un ho­raire sin­gu­lier pour tout le monde…

Al­ler au stade à mi­di n’est pas (en­core) une ha­bi­tude fran­çaise. Chez nous, le sa­cro­saint re­pas do­mi­ni­cal reste un pas­sage obli­gé pour beau­coup. Mais dans trois jours, ceux qui suivent l’ASM Cler­mont de­vront choi­sir entre le gi­got de madame et les jam­bon­neaux des rug­by­men.

1 Une pre­mière à Cler­mont ?

Ab­so­lu­ment pas ! C’est même l’ASM qui avait ou­vert le bal il y a plus de quatre ans lors d’une re­trans­mis­sion réa­li­sée à titre ex­pé­ri­men­tal à l’époque par Ca­nal+. C’était un ASM­Bor­deaux (40­11). Il y en a eu d’autres en­suite sur d’autres stades. Et après la re­con­duc­tion du contrat té­lé avec la Ligue, les au­diences ont confor­té Ca­nal+ dans l’idée de pour­suivre et d’ins­ti­tu­tion­na­li­ser le ren­dez­vous (voir par ailleurs l’in­ter­view d’Éric Bayle).

2 Qui ce­la concerne-t-il ?

Ce n’est ja­mais un gros match ni un der­by. « Mais toutes les équipes y pas­se­ront au moins une fois », plaide en­core le pa­tron du rug­by sur C+. Ceux qui pestent de­vront prendre leur mal en pa­tience. Le contrat ac­tuel pré­voit un match à cette heure­ci jus­qu’en 2023 !

3 Quelles consé­quences pour les joueurs ?

Elles sont évi­dentes, d’abord en termes de pré­pa­ra­tion. Il faut dé­jà se le­ver tôt. Et sur­tout sa­cri­fier au ri­tuel pâtes­pou­let en guise de pe­tit­dé­jeu­ner 3 h 30 avant le coup d’en­voi après une mise en place au pe­tit ma­tin blême… Mais l’ASM, par­mi les ca­dors du Top 14, ne se­ra pas sou­vent concer­née par ce type de pro­gram­ma­tion.

Tou­te­fois, on sait « par la bande » que les joueurs ne goûtent guère cet ho­raire très dé­ca­lé. L’an pas­sé, Ro­bin Tcha­lé­Wat­chou, alors pré­sident de Pro­vale, le syn­di­cat des joueurs et en­core en exer­cice à Mont­pel­lier, avait dit tout le mal qu’il pen­sait de ces matchs avan­cés à 12 h 30.

4 Que va faire le club pour mi­di ?

Si l’An­glais va au stade sans cil­ler à cette heure­ci, le Fran­çais, lui, veut man­ger ! Match ou pas match. Du coup, conscient de la de­mande, le club a dé­ci­dé de mon­ter une opé­ra­tion spé­ciale « et de mettre les pe­tits plats dans les grands ». Les portes du stade vont ain­si ou­vrir dès 10 h 30. Des stands en pré­sence des joueurs non re­te­nus dans le groupe se­ront ins­tal­lés. Des « brunchs » vont éga­le­ment être pro­po­sés (tripes­pommes va­peur ; jam­bon à l’os­ali­got ; fro­mages, des­serts etc.). D’au­tant qu’on an­nonce un temps fris­quet en cette fin de se­maine et qu’il va fal­loir prendre des forces avant de se po­ser en tri­bunes…

5 Le pu­blic sui­vra-t-il ?

En dé­but de se­maine, il res­tait 5.000 places à sai­sir pour ce match. C’est suf­fi­sam­ment in­ha­bi­tuel, pour ne pas dire ex­cep­tion­nel, pour ne pas être sou­li­gné. Alors, que va faire le pu­blic ? Ce match dé­ca­lé pour­rait donc per­mettre à des gens qui ne viennent pas for­cé­ment au stade de dé­cou­vrir le spec­tacle rug­by. Sans faire in­jure au SUA, l’af­fiche n’est pas non plus des plus ron­flantes. À moins que la pro­messe d’es­sais et de spec­tacle n’en dé­cide cer­tains au der­nier mo­ment… On entre aus­si dans la pé­riode des fêtes avec des ma­ga­sins ou­verts le di­manche et qui per­mettent de faire ses em­plettes. Ce­la peut aus­si jouer. Quoi qu’il en soit, ce­lui qui veut voir l’ASM ce week­end ne de­vrait pas être en­tra­vé.

Le club a pré­vu un dis­po­si­tif spé­cial pour nour­rir le pu­blic

PHO­TO RI­CHARD BRUNEL

PRE­MIÈRE. Cler­mont avait inau­gu­ré à titre ex­pé­ri­men­tal les matchs du di­manche à 12 h 30. C’était le 29 septembre 2013 quand l’ASM et Par­ra avaient ac­cro­ché Bor­deaux à leur ta­bleau de marche (40-11). Cette fois, c’est Agen qui va s’y col­ler…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.